CÉCILIA MOUDABBER (40 ANS)

Femme Magazine - - TÉMOIGNAGES -

sa­voir dé­fendre et vendre son idée pour la faire ac­cep­ter par les au­to­ri­tés et ob­te­nir le droit de créer sa boîte ou de se faire em­ployer» , confie-telle. Ji­hane parle de ce «sen­ti­ment de li­ber­té ex­tra­or­di­naire que l’on res­sent lors­qu’on s’ancre dans un nou­veau pays, de cette ivresse res­sen­tie, et sur­tout du plai­sir et de l’en­thou­siasme que l’on re­trouve face aux dé­fis de ce chan­ge­ment.» Au­jourd’hui, elle conti­nue ses va-et-vient à Ge­nève, ques­tion de ren­flouer la caisse pour en­tre­prendre de nouveaux pro­jets, et sa­voure avec bon­heur sa nouvelle vie, à un âge où d’autres pensent dé­jà à leur re­traite. MÈRE AU FOYER DE­VE­NUE ÉTU­DIANTE, EN­SEI­GNANTE, ENTREPRENEUSE Ma­riée, deux gar­çons, Cécilia avait dé­ci­dé à l’âge de 40 ans d’en­tre­prendre quelque chose pour elle, parce qu’elle le mé­ri­tait bien, avoue-t-elle en riant. «J’ai tou­jours rê­vé de faire des études su­pé­rieures. Mais à l’époque, ma fa­mille était ma prio­ri­té. Je me suis consa­crée à l’édu­ca­tion des enfants. Au­jourd’hui, ils n’ont plus au­tant be­soin de moi.» Elle re­prend alors le che­min de l’uni­ver­si­té, et se lance à fond dans les études. Elle en­tre­prend un mas­ter en Ma­na­ge­ment, un BA en Res­sources Hu­maines, une spé­cia­li­sa­tion en né­go­cia­tions, com­mu­ni­ca­tions, lea­der­ships, et en­seigne en pa­ral­lèle à l’Uni­ver­si­té Saint-Jo­seph et à l’école Hai­ga­zian. Elle ve­nait d’avoir 50 ans. «Le plus bel âge pour pen­ser à soi» , di­ra cette bou­li­mique de tra­vail qui confie que le plus dur dans ce long par­cours fut de se re­mettre aux études qu’elle avait dé­lais­sées il y a 18 ans. «Je me re­trou­vais avec des jeunes qui ma­ni­pu­laient avec une ai­sance in­croyable les ré­seaux so­ciaux. Mais j’étais tel­le­ment mo­ti­vée et en­thou­siaste, que j’ai été la pre­mière de ma pro­mo­tion. Mal­gré cette dif­fi­cul­té, je ne res­sen­tais que du plai­sir. Et au­jourd’hui, si j’en avais en­core la pos­si­bi­li­té, je pour­sui­vrais mon doc­to­rat.» C’est la pâ­tis­se­rie qui au­jourd’hui la pas­sionne: elle pré­pare des pâ­tis­se­ries sans sucre, ni beurre, ni fa­rine, ni ma­tières grasses,

CÉCILIA MOUDABBER.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.