EX­PO­SI­TIONS

LA MAJESTUEUSE EX­PO­SI­TION «HEAVENLY BODIES: FA­SHION AND THE CATHOLIC IMA­GI­NA­TION» , QUI SE TIENT AU METROPOLITAN MU­SEUM DE NEW YORK (MET) JUS­QU’AU 8 OC­TOBRE 2018, EST FO­CA­LI­SÉE SUR L’IN­FLUENCE DE LA RE­LI­GION CA­THO­LIQUE SUR L’UNI­VERS DE LA HAUTE COU­TURE AU

Femme Magazine - - CONTENTS - DES ÉLÉ­MENTS IS­SUS DE MO­NAS­TÈRES FRAN­ÇAIS RE­CONS­TI­TUÉS À L’IDEN­TIQUE, AFIN DE DON­NER À L’ÉCRIN DE L’EX­PO UNE DI­MEN­SION DE CLOÎTRE

La Re­li­gion ca­tho­lique au MET Jo­ce­lyne Saab Beirut De­si­gn Week Ke­vork Mou­rad Nas­ri Sayegh

L’ex­po­si­tion ex­plore la ma­nière dont le ca­tho­li­cisme et ses sym­boles ont joué un rôle ac­tif et in­no­va­teur dans le monde cos­su de la haute cou­ture et com­ment ils ont façonné l’ima­gi­na­tion des de­si­gners et des cou­tu­riers qui, dans un élan de fer­veur et d’en­thou­siasme, ont trans­crit ces signes re­li­gieux sur les vê­te­ments et les ac­ces­soires. Dans l’en­ceinte du MET, le vi­si­teur res­sent cet élan jaillir à tra­vers la scé­no­gra­phie ima­gi­née et mise en place qui se dé­roule comme un dia­logue entre les oeuvres re­li­gieuses et la mode du XXème et du XXIème siècle. Une scé­no­gra­phie bien maî­tri­sée, conçue à la ma­nière d’un pè­le­ri­nage.

Sont ex­po­sées les oeuvres de de­si­gners qui, pour la plu­part, ont gran­di dans la tra­di­tion ca­tho­lique ro­maine. Bien que leur re­la­tion ac­tuelle avec la re­li­gion va­rie, la plu­part re­con­naissent son im­pact du­rable sur leur ima­gi­na­tion. En sur­face, cette in­fluence s’ex­prime par des images ca­tho­liques ex­pli­cites. À un ni­veau plus pro­fond, elle se tra­duit comme une liai­son, un rap­port entre le mythe et la lé­gende, et plus pré­ci­sé­ment comme une al­lé­go­rie qui mène vers la fic­tion.

Le vi­si­teur est in­vi­té à dé­cou­vrir le rôle sin­gu­lier du vê­te­ment et des ac­ces­soires dans l’église ca­tho­lique ro­maine, qui conjugue le sa­cré et le laïc. An­drew, conser­va­teur de l’Ins­ti­tut du cos­tume au MET, a réus­si à per­sua­der les pou­voirs ec­clé­sias­tiques de prê­ter au mu­sée des élé­ments de grande va­leur ap­par­te­nant entre autres au mu­sée du Va­ti­can, dont plu­sieurs n’ont ja­mais été vus à l’ex­té­rieur des mu­sées du Saint-Siège, tels que la mitre spec­ta­cu­laire of­ferte au pape Pie XI en 1926 par Be­ni­to Mus­so­li­ni, ou en­core une majestueuse cha­suble bro­dée par les soeurs Cla­risses en 1926 pour Pie XI, éga­le­ment de ma­gni­fiques croix, cha­pe­lets, cou­ronnes d’épines,

ailes d’anges, tiares et mé­dailles, ain­si que des coiffes de re­li­gieuses et in­signes pon­ti­fi­caux.

De grandes poin­tures de la pla­nète mode ont don­né leur bé­né­dic­tion à ce pro­jet co­los­sal comme Do­na­tel­la Versace et An­na Win­tour, mar­raines de l’ex­po, ain­si que de grands de­si­gners, éle­vés pour la plu­part dans la pure tra­di­tion ca­tho­lique ro­maine, et des fi­gures em­blé­ma­tiques comme Dolce& Gabbana, Ba­len­cia­ga, Ch­ris­tian La­croix, Yves Saint Laurent, Alexan­der McQueen, Jean Paul Gaultier, Cha­nel, Raf Si­mons, El­sa Schia­pa­rel­li…

MODE ET SPI­RI­TUA­LI­TÉ

Dans cet exa­men de l’en­ga­ge­ment de la mode avec l’ico­no­gra­phie re­li­gieuse, et sur fond de mu­sique sa­crée, où sont ex­po­sés plus de 150 en­sembles an­ces­traux re­li­gieux et plus de 200 vê­te­ments, sans comp­ter les ac­ces­soires, viennent se gref­fer

des élé­ments is­sus de mo­nas­tères fran­çais re­cons­ti­tués à l’iden­tique, afin de don­ner à l’écrin de l’ex­po une di­men­sion de cloître et de couvent. Et pour mon­trer aus­si la ma­nière dont ces sym­boles re­li­gieux ont été uti­li­sés par les créa­teurs loin de l’église ca­tho­lique, al­lant jus­qu’à dé­voi­ler des créa­tions as­sez osées.

Plus haut dans la nef de l’une des salles, juste en- des­sous d’une mo­saïque by­zan­tine, est ins­tal­lé un choeur com­po­sé d’un groupe de per­son­nages, plus de 100 man­ne­quins en cire aux vi­sages de Ma­done. L’idée étant de créer une ambiance de re­cueille­ment et de prière.

Ces vê­te­ments riches et ces ob­jets de grande va­leur mettent en avant la ri­chesse, le pou­voir et le faste de l’Église ca­tho­lique qui, en les af­fi­chant, a vou­lu at­ti­rer les fi­dèles et, en même temps, rendre gloire à Dieu.

YVES SAINT LAURENT, AU­TOMNE/HI­VER 1977-78, HAUTE COU­TURE.

HOUSE OF CHA­NEL, MÉ­TIERS D’ART 2007-89.

DOLCE&GABBANA ALTA MODA, PRIN­TEMPS/ÉTÉ 2016.

ALEXAN­DER MCQUEEN, AU­TOMNE/HI­VER 1998-99.

GIANNI VERSACE, AU­TOMNE/HI­VER 1991-92.

YVES SAINT LAURENT, 1985.

JEAN PAUL GAULTIER, PRIN­TEMPS/ÉTÉ 1994.

VUE D’EN­SEMBLE.

MUGLER, AU­TOMNE/HI­VER 1984-85.

DOLCE & GABBANA, AU­TOMNE/HI­VER 2013-14.

HOUSE OF DIOR, AU­TOMNE/HI­VER 2000-01 HAUTE COU­TURE.

HOUSE OF CHA­NEL, AU­TOMNE/HI­VER 1993-94.

GIANNI VERSACE, AU­TOMNE/HI­VER 1997-98, HAUTE COU­TURE.

CH­RIS­TIAN LA­CROIX, AU­TOMNE/ HI­VER 2009-10, HAUTE COU­TURE.

HOUSE OF DIOR, AU­TOMNE/ HI­VER 2005-06, HAUTE COU­TURE.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.