BEAU­TÉ

PU­RI­FIER, AT­TÉ­NUER LES RIDES, REPULPER LA PEAU… ET SI LES MASQUES ÉTAIENT LES NOU­VEAUX AL­LIÉS JEU­NESSE DE NOTRE VI­SAGE? OB­SES­SION BEAU­TÉ DU MO­MENT, LES MASQUES ONT DE PLUS EN PLUS LE VENT EN POUPE.

Femme Magazine - - CONTENTS -

Masques, nou­veau se­cret an­ti-âge

Pol­lu­tion, fa­tigue et changement de tem­pé­ra­ture mettent la peau à rude épreuve, le teint fait grise mine et le vieillis­se­ment cu­ta­né pose ses marques. On a beau ap­pli­quer crèmes et sé­rums, la peau reste tout de même fra­gile et exige un soin plus en pro­fon­deur… Grâce à leurs ac­tifs, les masques nou­velle gé­né­ra­tion agissent ef­fi­ca­ce­ment contre les signes de l’âge comme la sé­che­resse cu­ta­née, le manque de to­ni­ci­té ou en­core la for­ma­tion des rides.

Les for­mules pro­po­sées au­jourd’hui en cos­mé­to­lo­gie sont bien ci­blées en fonc­tion de l’âge, et de la na­ture de la peau. Il y en a même qui sont spé­ci­fiques pour la nuit.

La ver­sion AN­TI-ÂGE a pour ob­jec­tif de pré­ve­nir les pre­miers signes du temps: ri­dules, re­lâ­che­ment cu­ta­né et déshy­dra­ta­tion. Par­mi les ac­tifs à pri­vi­lé­gier, l’acide hya­lu­ro­nique, les vi­ta­mines C et E.

Les AN­TI-RIDES sont com­po­sés d’ac­tifs plus puis­sants pour lis­ser les rides, raf­fer­mir la peau et lut­ter contre les taches pig­men­taires. À par­tir de 40 ans, les fibres d’élas­tine di­mi­nuent. Le bon choix: acide hya­lu­ro­nique (tou­jours), bio­pep­tides et ré­ti­nol à l’ef­fet lif­tant qui ap­portent une meilleure élas­ti­ci­té à la peau.

Pour les peaux sèches et déshy­dra­tées, on opte pour des soins de choc avec des in­gré­dients à base d’huile de lin et d’avo­cat ou en­core de ge­lée royale ou d’ar­gile qui pro­posent de re­trou­ver une peau souple et re­po­sée grâce à un in­tense pro­ces­sus de ré­gé­né­ra­tion.

Ap­pré­cié pour ses pro­prié­tés pu­ri­fiantes et dé­toxi­fiantes, le char­bon est conseillé aux peaux grasses et mixtes éli­mi­nant en pro­fon­deur les im­pu­re­tés et autres pol­luants in­crus­tés. En plus d’ab­sor­ber ef­fi­ca­ce­ment les ex­cès de sé­bum, il aide à pu­ri­fier, équi­li­brer la peau et ré­duire les im­per­fec­tions.

LA NUIT POUR APAI­SER

La ten­dance des masques de nuit vient d’Asie. Là-bas, on les ap­pelle des Slee­ping Pack. Ils se posent le soir pour que la peau s’im­prègne de tous leurs ac­tifs du­rant le som­meil. Autres bé­né­fices: ren­for­cer la bar­rière hy­dro­li­pi­dique et apai­ser l’épi­derme. Bien vu quand on sait que c’est jus­te­ment la nuit (par­ti­cu­liè­re­ment entre 23h00 et 1h00 du ma­tin) que la peau tra­vaille le plus: ré­gé­né­ra­tion et pé­né­tra­tion cu­ta­née sont op­ti­males.

BOOS­TER L’EF­FI­CA­CI­TÉ D’UN MASQUE

Pour ac­cen­tuer les ef­fets d’un masque, il est re­com­man­dé, avant la pose, de pro­cé­der à l’ou­ver­ture des pores pour une meilleure pé­né­tra­tion des ac­tifs, ce­la en fai­sant prendre à notre vi­sage un bain de va­peur. On place la tête re­cou­verte d’une ser­viette au-des­sus d’un bol d’eau très chaude, on pa­tiente quelques mi­nutes et on sèche le vi­sage en ta­po­tant à l’aide d’un mou­choir en pa­pier, puis on ap­plique le masque avec pré­cau­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.