ÉTÉ

CHAQUE SIGNE GOUVERNE UNE PAR­TIE DU CORPS. DÉ­COU­VREZ VOS ZONES LES PLUS SEN­SIBLES, CELLES OÙ LE ZO­DIAQUE MAXIMISE AUS­SI LES JOIES DU TOU­CHER ET LA SENSUALITÉ DES ÉMOIS!

Femme Magazine - - CONTENTS -

As­tro: Zones éro­gènes signe par signe Test: Sexe, êtes-vous com­pa­tibles?

BÉ­LIER 21 mars - 20 avril Tête, vi­sage et che­veux

Le Bé­lier dit ra­re­ment non à un mas­sage de la tête. Non seule­ment ce­la le rend plus calme et heu­reux, mais il le met dans un état d’ex­ci­ta­tion to­tale. Un Bé­lier fris­son­ne­ra aus­si d’eu­pho­rie si vous pas­sez dou­ce­ment vos doigts dans ses che­veux ou si vous ca­res­sez tout dou­ce­ment son vi­sage. Pour une soi­rée tor­ride et pour le rendre fou de dé­sir, com­men­cez par lui mas­ser le cuir che­ve­lu (au som­met du crâne se trouve un point qui dope l’ex­ci­ta­tion sexuelle, le sa­viez-vous?). Pas­sez lon­gue­ment votre main dans ses che­veux: des pré­li­mi­naires qu’il re­ven­dique en avant-pre­mière! Ne dé­lais­sez pas ses oreilles: mor­dillez-lui le lobe et su­sur­rez-lui des mots, le lé­ger souffle à son oreille ex­cite vi­ve­ment son dé­sir… Les ca­resses du vi­sage n’ont par­fois rien de sage: rien de plus éro­gène qu’une bouche dou­ce­ment re­des­si­née du doigt, des lèvres lon­gue­ment em­bras­sées ou lé­gè­re­ment mor­dillées.

TAUREAU 21 avril - 21 mai Cou, nuque et épaules

Le Taureau a une zone éro­gène ca­chée à l’ar­rière du cou. Le simple fait de faire glis­ser vos doigts dans cette zone peut pro­duire une ré­ponse puis­sante. Doux bai­sers mul­ti­pliés, su­çon ve­lours, ca­resses, forte em­prise d’une main: la nuque dé­chaîne ses pas­sions. Ar­ri­vez dou­ce­ment, par sur­prise, der­rière lui et ef­fleu­rez sa nuque avec votre bouche; vous le fe­rez fris­son­ner de dé­lice. Mes­sieurs, mon­trez votre force vi­rile à ma­dame Taureau en la te­nant fer­me­ment, mais ten­dre­ment, par le cou; elle s’aban­don­ne­ra sans re­te­nue! N’ou­bliez pas les épaules: un souffle bien pla­cé, deux mains co­or­don­nées pour les mas­ser et voi­là votre Taureau to­ta­le­ment dé­pas­sé par les évé­ne­ments… et prêt à se lais­ser aller vrai­ment!

GÉMEAUX 22 mai - 21 juin Bras et mains

Le Gémeaux ré­agit éton­nam­ment bien quand on lui touche les mains et les bras. En mas­sant le dos de sa main et en lui cha­touillant lé­gè­re­ment les bras, vous pou­vez aug­men­ter son ni­veau d’ex­ci­ta­tion. Comme il ne pense qu’à s’amu­ser, il ado­re­ra que vous jouiez avec ces par­ties de son ana­to­mie! Pre­nez-lui la main, em­bras­sez-la, ca­res­sez-le le long des bras et pro­me­nez su­brep­ti­ce­ment quelques doigts de l’in­té­rieur du poi­gnet au creux du bras; ce se­ront les meilleurs pré­li­mi­naires pour l’émous­tiller! Un doux bai­ser sur les ais­selles peut l’em­me­ner au 7e ciel. Quant aux paumes, n’y al­lez sur­tout pas de main morte: ce sont de vé­ri­tables ré­cep­tacles sen­so­riels.

CAN­CER 22 juin - 23 juillet Poi­trine, ab­do­mi­naux et seins

Le Can­cer est ex­trê­me­ment sen­sible et ré­cep­tif au tou­cher au­tour de la poi­trine. Il adore être em­bras­sé, mas­sé et peut même se faire mordre tout dou­ce­ment. Tout ce qui concerne ses ma­me­lons est aus­si un moyen sûr de l’ex­ci­ter! Les femmes se pâ­me­ront de dé­lice lorsque leur par­te­naire s’at­tar­de­ra lan­gou­reu­se­ment sur leurs té­tons et pren­dront à pleine main, mais tou­jours avec dé­li­ca­tesse, leurs globes char­nus. Les hommes ne se­ront pas moins friands que leur par­te­naire s’oc­cupe de mor­diller ten­dre­ment leurs ma­me­lons en leur ca­res­sant la zone de l’es­to­mac. Un gla­çon vaut par­fois mieux que doigts ou bouche: chaud-froid dé­li­cieux pour une al­chi­mie vouée aux sen­sa­tions fortes.

LION 24 juillet - 23 août Coeur et dos

Le Lion ré­git le coeur et le dos et, pour faire battre le pre­mier, il faut bien sa­voir ca­res­ser le se­cond! Pas­sez votre main de la nuque au creux des reins, glis­sez-la le long de la co­lonne ver­té­brale: cette ba­lade ma­nuelle si­nueuse pour­rait même de­ve­nir ver­ti­gi­neuse. Les ac­cros du dé­las­se­ment op­te­ront plu­tôt pour les mou­ve­ments lents et en­ve­lop­pants, pré­mices ex­ci­tants de ca­resses plus pré­cises. Le Lion ado­re­ra aus­si les mas­sages sen­suels pra­ti­qués avec des huiles par­fu­mées. Pour sti­mu­ler sa li­bi­do à go­go, al­lon­gé sur un drap de sa­tin, of­frez­lui un mas­sage bo­dy-bo­dy où il se sen­ti­ra le roi du monde! Comme en plus le re­gard compte beau­coup et qu’il est un peu voyeur, la vue de votre nu­di­té de­vrait l’ex­pé­dier au pa­ra­dis!

VIERGE 24 août - 23 sep­tembre Ventre

Si le zo­diaque lui at­tri­bue le ventre comme zone la plus sen­sible, ce n’est pas par ha­sard! C’est ici que se si­tue le plexus so­laire, vé­ri­table centre éner­gé­tique et ré­cep­tacle du stress ac­cu­mu­lé. Signe lé­gen­dai­re­ment an­xieux, si la Vierge dé­sire ap­prendre à se lâ­cher, il faut sa­voir dé­com­pres­ser! Com­men­cez par un mas­sage dé­li­cat dans le sens des ai­guilles d’une montre de son ab­do­men, en ef­fleu­rant lé­gè­re­ment le bas ventre. Puis, quand vous sen­tez que la dé­tente s’installe, n’hé­si­tez pas à l’em­bras­ser et à vous at­tar­der dé­li­ca­te­ment sur son nom­bril; votre Vierge y ver­ra les pré­mices de vo­lup­té plus in­tenses et s’aban­don­ne­ra sans re­te­nue!

BA­LANCE 24 sep­tembre - 23 oc­tobre Reins et hanches

La Ba­lance ré­git les reins et les hanches et a une sen­si­bi­li­té par­ti­cu­lière dans ces zones là. Le simple fait de lui faire un mas­sage doux au­tour de cette par­tie du corps peut être une fa­çon puis­sante de faire grim­per sa li­bi­do. Ajou­tez quelques lé­gères grif­fures avec vos doigts et vous pour­rez fa­ci­le­ment la me­ner à l’or­gasme. Pour la faire cha­vi­rer, in­vi­tez-la à dan­ser! Slow, tan­go ou valse, l’es­sen­tiel est que vous fas­siez glis­ser vos mains sur le bas du dos, et que vos dé­han­che­ments lan­gou­reux rap­pellent sen­suel­le­ment l’union de vos corps! Ca­res­sez-la avec vos yeux, re­gar­dez-la avec vos mains et faites-lui chan­ter «tu vas et viens entre mes reins»; la ba­lance n’est ja­mais re­pue d’amour et d’échanges éro­tiques!

SCOR­PION 24 oc­tobre - 22 no­vembre Zones gé­ni­tales et fes­sier

Si pour la plu­part des gens l’ap­pa­reil gé­ni­tal est la par­tie la plus sen­sible en ma­tière de sexua­li­té, ce­la l’est en­core plus pour le Scor­pion. Ce signe est plus sen­sible au tou­cher à cet en­droit, même au contact d’une ca­resse lé­gère. Pour l’ex­ci­ter, jouez avec ses par­ties in­times comme un ex­pert et ser­vez-vous de tout votre corps pour le rendre fou! Vos mains, votre bouche, votre nez se­ront des ins­tru­ments de plai­sir ex­trême. Les fesses sont éga­le­ment de for­mi­dables zones éro­gènes, à trai­ter avec gour­man­dise: ces par­ties char­nues aiment être mas­sées (éner­gi­que­ment) ou em­bras­sées parce qu’elles sont le ver­so de son éton­nante li­bi­do…

SAGITTAIRE 23 no­vembre - 21 dé­cembre Cuisses et hanches

Si vous cher­chez à ex­ci­ter un Sagittaire, por­tez une at­ten­tion par­ti­cu­lière à ses cuisses et à ses hanches. Ces zones éro­gènes mé­con­nues sont ex­trê­me­ment ré­ac­tives à tout type de contact, bai­sers ou mas­sages. Pour l’ex­ci­ter, ca­res­sez-lui l’in­té­rieur les cuisses, là où la peau est plus fine et plus douce (donc plus sen­sible) et em­bras­sez-le lan­gou­reu­se­ment au ni­veau de l’aine; vous le ver­rez fré­mir de dé­sir. Le haut de la cuisse est l’ul­time jack­pot de la jambe: ef­fleu­re­ment d’une joue, lé­ger souffle, bai­sers et langue y se­ront bien­ve­nus, du mo­ment que vous vous y at­tar­der… sans griller l’étape. Le flanc adore aus­si être flat­té, ca­res­sé dou­ce­ment ou ex­hor­té d’une main ferme.

CA­PRI­CORNE 22 dé­cembre - 20 jan­vier Jambes et ge­noux

Cette zone éro­gène trop mé­con­nue et né­gli­gée est très ré­cep­tive à toute sorte de contact phy­sique pour le Ca­pri­corne. Es­sayez de faire cou­rir vos mains vers le haut et vers le bas de cha­cune de ses jambes ou es­sayez de cha­touiller lé­gè­re­ment l’ar­rière de ses ge­noux pour l’ex­ci­ter. Ca­res­sez son épi­derme ou at­tar­dez-vous à ef­fleu­rer de la bouche ou du nez l’in­té­rieur de son ge­nou! Pre­nez votre temps et ex­plo­rez toutes les par­celles de sa peau avec vos mains ou d’autres par­ties de votre corps. Lais­sez-le fris­son­ner et ne soyez pas pres­sé de conclure; une fois chaud, il est ca­pable de vous ai­mer jus­qu’au bout de la nuit! Ne vous fiez pas à son cô­té bour­ru, c’est un grand sen­suel qui se pro­tège du monde, mais rêve se­crè­te­ment de s’aban­don­ner au plai­sir!

VERSEAU 21 jan­vier - 19 fé­vrier Mol­lets et che­villes

Beau­coup de per­sonnes ne savent pas que le Verseau est ex­trê­me­ment sen­sible au ni­veau de la zone qui s’étend du mol­let au pied. L’in­té­rieur de la che­ville, zone où la peau est très fine et dé­li­cate, ré­agit en en­voyant des ondes de vo­lup­té si elle est dé­li­ca­te­ment ef­fleu­rée par les doigts ou la bouche. Le mol­let peut être une source in­fi­nie de vagues de plai­sir s’il est sub­ti­le­ment «tra­vaillé». Des mou­ve­ments doux de va-et-vient (du mol­let à la che­ville) aux pres­sions cir­cu­laires (avec le pouce et l’in­dex) au­tour de cette fine at­tache, au ti­tille­ment du creux de la che­ville, votre Verseau at­tein­dra le comble de la fé­li­ci­té!

POIS­SONS 20 fé­vrier - 20 mars Pieds

Si vous vou­lez faire perdre la tête à un Pois­sons, ap­pre­nez à lui mas­ser les pieds! Cette par­tie du corps est pleine de ter­mi­nai­sons ner­veuses en lien avec tous les or­ganes, et si cer­tains points sont bien sti­mu­lés, ils peuvent conduire au pa­roxysme de la vo­lup­té. En jouant avec ses or­teils et en frot­tant dou­ce­ment la plante de ses pieds, vous l’ai­de­rez à se dé­tendre ce qui fa­ci­li­te­ra et pro­vo­que­ra par­fois l’ex­ci­ta­tion. Grand amou­reux à la sensualité très vive, le Pois­sons aime s’aban­don­ner et n’a pas de li­mite en ma­tière de sexua­li­té. Si vous vou­lez le voir cha­vi­rer, lé­chez cha­cun de ses or­teils comme au­tant de su­cre­ries…

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.