OR LA VIE, ADA JREIS­SA­TI

DE LE COU­RAGE EN PAR­TAGE

Femme Magazine - - OUVRAGE - Jen­ny Saleh

C’EST UNE FOR­MI­DABLE LE­ÇON DE FORCE ET DE COU­RAGE QU’ADA JREIS­SA­TI A DÉ­CI­DÉ DE COU­CHER SUR LE PA­PIER. AT­TEINTE D’UN CAN­CER DU PANCRÉAS DE­PUIS QUATRE ANS, ELLE RA­CONTE SON COM­BAT SANS FARDS ET AVEC UNE GRANDE ÉLÉ­GANCE, FACE À CE­LUI QU’ELLE SUR­NOMME «LE MONSTRE».

par­fois, mais sur­tout, son for­mi­dable élan pour conti­nuer à vivre, coûte que coûte, mal­gré les obs­tacles. D’abord son­née, quand elle dé­couvre en avril 2014 qu’elle est at­teinte d’un can­cer du pancréas, elle dé­cide de se battre. De sur­mon­ter les trai­te­ments par chi­mio­thé­ra­pie, des­ti­nés non pas à la gué­rir, mais à pro­lon­ger sa vie au­tant que pos­sible. Mal­gré la fa­tigue, les ef­fets se­con­daires, grâce à sa force de ca­rac­tère et à l’amour des siens, elle par­vient à pour­suivre une vie presque nor­male, s’obli­geant à te­nir une dis­ci­pline, au quo­ti­dien. «J’ai re­fu­sé de me lais­ser al­ler, de m’iso­ler, car quand les idées noires ar­rivent, c’est dif­fi­cile de les ef­fa­cer. Je me fai­sais un point d’hon­neur de me le­ver tous les ma­tins, de m’ha­biller, quel que soit l’état dans le­quel je me trou­vais.» Elle peut aus­si comp­ter sur l’écoute et le sou­tien sans faille de son on­co­logue, le Dr Ch­ris­ti­na Kha­ter, qui signe la pré­face d’Or la vie, en sa­luant «l’élé­gance mo­rale» de sa pa­tiente de­ve­nue une amie.

Il y a un an, Ada dé­cide d’ar­rê­ter le trai­te­ment. La ma­la­die est re­ve­nue, plus ra­va­geuse que ja­mais. Dans son livre, elle ra­conte comment elle aborde la ques­tion «de la fin, du grand dé­part» avec son fils Ta­rek, n’écar­tant au­cune ques­tion. «Je m’étais pro­mis de trou­ver du po­si­tif dans ce fou­tu can­cer qui a tout chan­gé dans ma vie, j’y pense sou­vent. (…) La vie est une ex­plo­sion d’amour qui t’aide à faire le che­min épi­neux jus­qu’au der­nier adieu», conclut-elle dans le mot de la fin de son livre. En paix avec elle-même, Ada Jreis­sa­ti confie: «Main­te­nant, je sais que je peux par­tir tran­quille.»

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.