GUIDE DU PE­TIT ÉCO­LO FAN­NY GAUVIN «LES EN­FANTS, AC­TEURS DU CHAN­GE­MENT»

DANS LE CADRE DU SA­LON DU LIVRE FRAN­CO­PHONE DE BEY­ROUTH, QUI SE TIENT JUS­QU’AU 11 NO­VEMBRE, FAN­NY GAUVIN EST AU LI­BAN POUR PRÉ­SEN­TER SON OU­VRAGE GUIDE DU PE­TIT ÉCO­LO, CO­ÉCRIT AVEC ADRIEN TOUCHE, ET PU­BLIÉ AUX ÉDI­TIONS ACTES SUD JU­NIOR.

Femme Magazine - - SALON DU LIVRE - N.R.

COM­MENT EST VE­NUE L’IDÉE DU GUIDE DU PE­TIT ÉCO­LO?

Je tra­vaille de­puis sept ans dans l’édi­tion jeu­nesse, chez Actes Sud Ju­nior. Nous avons pu­blié plu­sieurs do­cu­men­taires qui por­taient sur l’éco­lo­gie. Les consé­quences du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique et de la pol­lu­tion sur les mi­lieux na­tu­rels par exemple. J’avais très en­vie d’abor­der l’éco­lo­gie de ma­nière prag­ma­tique: main­te­nant que nous avons en­ten­du l’alerte des scien­ti­fiques, concrè­te­ment, que peut-on faire? Je vou­lais un livre qui soit an­cré dans le quo­ti­dien, la mai­son, les ha­bi­tudes fa­mi­liales. Pour que cha­cun puisse se sen­tir concer­né et réa­li­ser que, l’éco­lo­gie, ça ne concerne pas sim­ple­ment les gou­ver­ne­ments et les en­tre­prises. Nous n’avons pas à les at­tendre pour com­men­cer une tran­si­tion éco­lo­gique. J’ai évo­qué ce su­jet avec mon édi­trice, Isa­belle Pé­hour­ticq, qui m’a pro­po­sé d’écrire le texte. Je me suis alors tour­née vers Adrien Touche, bri­co­leu­ré­co­lo, pour co­écrire ce livre.

C’EST IM­POR­TANT DE RESPONSABILISER LES EN­FANTS À L’EN­VI­RON­NE­MENT DÈS LEUR PLUS JEUNE ÂGE?

Le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique, la pol­lu­tion de l’air, de l’eau… Les bou­le­ver­se­ments en­vi­ron­ne­men­taux vont être très forts dans les an­nées à ve­nir et les en­fants d’au­jourd’hui y se­ront par­ti­cu­liè­re­ment ex­po­sés, ain­si que les gé­né­ra­tions à ve­nir. Au cours des ate­liers, lorsque nous avons de­man­dé aux en­fants s’ils savent ce qu’est l’éco­lo­gie, nous nous sommes ren­du compte à quel point ils sont sen­sibles à cette ques­tion. Ils évoquent les me­naces qui pèsent sur de nom­breuses es­pèces ani­males, la pol­lu­tion des océans, etc. Ils savent beau­coup de choses, grâce à l’école, à leur fa­mille… L’im­por­tant est, à présent, de ne pas créer chez eux une peur qui pour­rait être mal vé­cue, mais au contraire, de leur mon­trer qu’ils peuvent être des ac­teurs im­por­tants pour chan­ger les choses! Je­ter ses dé­chets dans une pou­belle et ja­mais par terre, les trier, mais aus­si éteindre la lu­mière en sor­tant d’une pièce, cou­per l’eau lors­qu’on se sa­vonne sous la douche, don­ner ses jouets ou vê­te­ments usa­gés plu­tôt que de les je­ter… Quand on sait par exemple qu’un ro­bi­net a un dé­bit de 12 litres par mi­nute (8 grandes bou­teilles d’eau), on com­prend l’in­té­rêt de ne pas res­ter des heures sous la douche!

COM­MENT RENDRE LU­DIQUE UN SU­JET AUS­SI SÉ­RIEUX?

Nous avons fait le choix avec Adrien de pré­sen­ter le livre comme une somme de dé­fis, de mis­sions à re­le­ver. Nous avons aus­si ima­gi­né des jeux, des ac­ti­vi­tés au­tour des thé­ma­tiques éco­lo­giques, pour ryth­mer la lec­ture et évi­ter – en tout cas je l’es­père – d’en­nuyer nos jeunes lec­teurs. Le livre est com­po­sé de cinq par­ties qui cor­res­pondent aux dif­fé­rentes pièces de la mai­son (la cui­sine, la salle de bains, la chambre, le sa­lon et le jar­din/le quar­tier). Dans cha­cune, nous dé­taillons les gestes à connaître, nous don­nons des idées, des as­tuces, des chiffres im­por­tants… mais nous ter­mi­nons tou­jours en pro­po­sant un Do it your­self, pour pro­lon­ger de ma­nière créa­tive la lec­ture du guide: com­ment fa­bri­quer du den­ti­frice, faire pous­ser des graines, etc.

COM­MENT S’EST PAS­SÉE LA COL­LA­BO­RA­TION AVEC L’ILLUS­TRA­TRICE GILBERTE NIAMH BOUR­GET?

À mer­veille. Son des­sin est tendre, ma­li­cieux, drôle, les cou­leurs sont pleines de vie. C’est exac­te­ment le ton que nous sou­hai­tions pour le guide.

LE GUIDE S’ADRESSE AU­TANT AUX EN­FANTS QU’AUX PA­RENTS…

Nous avons pen­sé ce guide pour tous. Les ac­ti­vi­tés que nous pro­po­sons, par exemple, sont un bon moyen de se réunir et de pas­ser un jo­li mo­ment en fa­mille ou entre amis. Cer­tains pa­rents pour­ront avoir l’im­pres­sion de dé­jà connaître les gestes es­sen­tiels sur le tri des dé­chets et l’éco­no­mie d’éner­gie. Pour­tant, il nous a sem­blé es­sen­tiel d’abor­der aus­si des points qui étaient peut-être plus mé­con­nus: quel est l’im­pact éco­lo­gique de notre consom­ma­tion In­ter­net au­jourd’hui? En réa­li­té, In­ter­net n’est pas magique et le gas­pillage éner­gé­tique peut être im­por­tant. Pour vous don­ner un exemple, l’en­voi d’un mail re­pré­sente 200 mètres par­cou­rus en voi­ture… Nous pro­po­sons des as­tuces pour, par exemple, ré­or­ga­ni­ser sa boîte mail, uti­li­ser des mo­teurs de re­cherche un peu plus éco­lo­giques… Pour une so­cié­té hy­per connec­tée comme la nôtre, il est im­por­tant d’avoir en tête ces quelques chiffres, pour avoir un usage plus conscient de cet ou­til.

«NOUS AVONS AUS­SI IMA­GI­NÉ DES JEUX, DES AC­TI­VI­TÉS AU­TOUR DES THÉ­MA­TIQUES ÉCO­LO­GIQUES.»

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.