JO­SEPH AOUN CRI­TI­QUÉ PAR LE 8-MARS

Le Mensuel Magazine - - Sécurité -

Cer­tains mi­lieux proches du 8-Mars re­gardent d'un oeil sus­pect les ex­cel­lentes re­la­tions qu'en­tre­tient le com­man­dant en chef de l'ar­mée, le gé­né­ral Jo­seph Aoun, avec les au­to­ri­tés mi­li­taires amé­ri­caines, no­tam­ment le Pen­ta­gone et le Com­man­de­ment cen­tral US. Des per­son­na­li­tés du 8-Mars af­firment, en pe­tit co­mi­té, que «l'ar­mée li­ba­naise n'a ja­mais été amé­ri­ca­ni­sée à ce point», et sou­lignent que «le gé­né­ral Aoun ne se fait pas prier pour se rendre en vi­site of­fi­cielle aux Etats-unis, où un ac­cueil ex­cep­tion­nel­le­ment cha­leu­reux lui a été ré­ser­vé lors de ses deux vi­sites pré­cé­dentes". D'autres per­son­na­li­tés vont plus loin, en re­pro­chant au com­man­dant en chef d'avoir pris l'op­tion ex­clu­sive amé­ri­caine au ni­veau de l'ar­me­ment, de l'en­traî­ne­ment et même de l'uni­forme.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.