Na­vya : pré­vi­sions en baisse

Face à des in­cer­ti­tudes ré­gle­men­taires, Na­vya s'at­tend à un chiffre d'af­faires plus bas que pré­vu.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Économie -

Le construc­teur de na­vettes au­to­nomes Na­vya, a re­vu en très forte baisse, ven­dre­di, ses at­tentes de chiffre d'af­faires pour l'exer­cice en cours, ex­pli­quant avoir été pé­na­li­sé par des in­cer­ti­tudes de na­ture ré­gle­men­taire aux États-Unis.

Le chiffre d'af­faires de l'en­tre­prise de Villeur­banne (mé­tro­pole de Lyon) ne de­vrait pas dé­pas­ser 17 à 19 mil­lions d'eu­ros, loin des 30 mil­lions an­non­cés à l'oc­ca­sion de son en­trée en Bourse, en juillet. Il mar­que­rait, mal­gré tout, une pro­gres­sion de 65 % à 85 % sur un an, fait re­mar­quer la so­cié­té dans un com­mu­ni­qué.

Na­vya ex­plique ses dé­boires, qui fra­gi­lisent l'ob­jec­tif de 480 mil­lions d'eu­ros de ventes d'ici à 2021, par le fait que plu­sieurs ventes en dis­cus­sion ne de­vraient se concré­ti­ser qu'en 2019. «D'autre part, le cadre ré­gle­men­taire aux États-Unis est en cours d'évo­lu­tion, re­tar­dant mo­men­ta­né­ment la dé­li­vrance d'au­to­ri­sa­tions pour les ex­pé­ri­men­ta­tions de vé­hi­cules au­to­nomes tels que ceux de Na­vya sur son ter­ri­toire», ex­plique le groupe.

L'ac­tion Na­vya n'était pas trop mal­me­née en Bourse par cette dé­con­ve­nue, avec une perte li­mi­tée à 3,64 %, à 2,58 eu­ros, après une de­mi-heure de tran­sac­tions. La valorisation de l'en­tre­prise est tou­te­fois tom­bée à 70 mil­lions d'eu­ros, contre 190 mil­lions au mo­ment de son en­trée en Bourse.

Au Grand-Du­ché, Na­vy­va est pré­sent avec un bus au­to­nome entre Con­tern et Luxem­bourg.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.