Sous l'oeil du contrô­leur des vins

Le Quotidien (Luxembourg) - - Vignes Et Vignerons -

On ne pro­duit pas du vin de paille sur un coup de tête. Avant les ven­danges, il est im­pé­ra­tif de pré­ve­nir le contrô­leur des vins de l'Ins­ti­tut vi­ti-vi­ni­cole, An­dré Meh­len. Ce­lui-ci doit éga­le­ment être au cou­rant de la date de pres­sage car il doit vé­ri­fier sur place si toutes les condi­tions ont été bien rem­plies. «Il faut no­tam­ment vé­ri­fier si les rai­sins ont bien été sé­chés pen­dant au moins deux mois et si le taux de sucre dé­passe les 130 de­grés Oechsle», ex­plique-t-il. Au do­maine Sch­mit-Fohl, le dé­lai de deux mois était dé­pas­sé d'un jour et le taux de sucre, en dé­but de pres­sage, at­tei­gnait dé­jà 168 de­grés sur le ré­frac­to­mètre du contrô­leur. Pas de pro­blème : tout était en règle!

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.