Des lo­ca­taires pri­son­niers des fu­mées

TALANGE Mer­cre­di, vers 22 h 30, un in­cen­die s'est dé­cla­ré dans les par­ties com­munes d'un im­meuble de la GrandRue. Les huit oc­cu­pants étaient pri­son­niers des fu­mées. Ils ont dû être éva­cués avec la grande échelle.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Faits De Société -

Mer­cre­di, vers 22 h 30, un in­cen­die a pris nais­sance dans les par­ties com­munes d'un im­meuble si­tué 17 Grand-Rue, en plein centre-ville, à quelques mètres de la mai­rie de Talange. À l'ar­ri­vée des pom­piers, les fu­mées im­pres­sion­nantes, pro­ve­nant de la cave, lé­chaient la fa­çade ex­té­rieure de l'im­meuble pour se ré­pandre dans la rue. L'im­meuble de trois étages contient six lo­ge­ments, dont cinq étaient oc­cu­pés au mo­ment du si­nistre. À cause des fu­mées, les huit oc­cu­pants de l'im­meuble étaient pri­son­niers de leur ap­par­te­ment. Ils ont tous dû être éva­cués grâce aux se­cours : l'un d'eux a été éva­cué par une fe­nêtre de toit, grâce à la grande échelle dé­ployée par les sa­peurs-pom­piers; deux ont été éva­cués par une échelle à cou­lisse; les autres oc­cu­pants ont été sor­tis de l'im­meuble grâce à la mise en place d'une ca­goule de fuite et d'un ap­pa­reil res­pi­ra­toire.

Les lo­ca­taires ont tous été pris en charge pour des contrôles, par les am­bu­lan­ciers. Il n'y a pas eu de bles­sés. Les flammes ont ra­pi­de­ment été maî­tri­sées. Les dé­gâts dus à la pro­pa­ga­tion des fu­mées res­tent im­por­tants.

Une en­quête ou­verte

Les sa­peurs-pom­piers ont éga­le­ment ef­fec­tué de nom­breuses me­sures, après la ven­ti­la­tion mé­ca­nique de l'im­meuble et la vé­ri­fi­ca­tion de po­ten­tiels points chauds dis­si­mu­lés dans les faux pla­fonds. Les pom­piers des ca­sernes de Mai­zières, Ha­gon­dange, Metz et Moyeuvre-Grande ont été dé­ployés sur place. Ils ont été re- joints ra­pi­de­ment par les gen­darmes, les agents du gaz et de l'élec­tri­ci­té.

L'an­cien­ne­té du bâ­ti­ment a com­pli­qué les opé­ra­tions de se­cours. Vers mi­nuit, tous les oc­cu­pants avaient pu re­ga­gner leur lo­ge­ment. «La mai­rie au­rait, le cas échéant, as­su­ré le re­lo­ge­ment», sou­te­nait Pa­trick Abate, le maire de la com­mune, pré­sent sur les lieux. Les gen­darmes ont ou­vert une en­quête pour dé­ter­mi­ner les cir­cons­tances de l'in­cen­die.

L. L.

(Le Ré­pu­bli­cain lor­rain)

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.