La tour de Pise se re­dresse, mais...

De­puis plu­sieurs an­nées, la cé­lèbre tour pen­chée de la ci­té tos­cane re­joint pe­tit à pe­tit la ver­ti­cale. Mais les tou­ristes ne l'ont pas vrai­ment re­mar­qué.

Le Quotidien (Luxembourg) - - Tourisme -

À pre­mière vue, elle n'a pas chan­gé et vous re­garde tou­jours de tra­vers de­puis sa Tos­cane na­tale. Mais à y re­gar­der de plus près, la tour de Pise est un peu moins pen­chée de­puis quelques an­nées.

Elle est en­core en train de se re­dres­ser», ex­plique l'in­gé­nieur Ro­ber­to Ce­la, en re­gar­dant la cé­lèbre tour pen­chée briller sous le so­leil d'hi­ver. «Et il fau­dra en­core de nom­breuses an­nées avant que ce­la s'ar­rête.» Sym­bole de la puis­sance de la ré­pu­blique ma­ri­time de Pise au Moyen Âge, le cam­pa­nile mé­dié­val de 55,86 m (cô­té sud) et 56,71 m (cô­té nord) s'est mis à pen­cher ra­pi­de­ment après le dé­but de sa construc­tion, en 1173. L'af­fais­se­ment était dû à un sol trop meuble.

Cette ca­rac­té­ris­tique, qui a fait sa re­nom­mée à tra­vers le monde, a été ju­gée dan­ge­reuse. Les ex­perts ont même craint pour sa sur­vie et ont dé­ci­dé, il y a 30 ans, d'en­ga­ger un vaste chan­tier de conso­li­da­tion. Ins­crit au pa­tri­moine mon­dial de l'Unes­co, le mo­nu­ment de marbre a été fer­mé au pu­blic en jan­vier 1990 et pen­dant onze ans pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, son in­cli­nai­son at­tei­gnant au maxi­mum 4,5 mètres par rap­port à la ver­ti­cale.

Forme de ba­nane

À la suite des tra­vaux, me­nés entre 1993 et 2001 sous le contrôle d'un co­mi­té in­ter­na­tio­nal di­ri­gé par l'in­gé­nieur Mi­chele Ja­miol­kows­ki, la tour avait ré­cu­pé­ré 41 cm par rap­port à la ver­ti­cale. Et, se­lon de ré­centes me­sures, 4 cm se sont ajou­tés de­puis.

«Nous avons ins­tal­lé une sé­rie de tubes sous terre, du cô­té où la tour penche», ex­plique Ro­ber­to Ce­la, qui di­rige l'Ope­ra del­la Pri­ma­ziale Pi­sa­na (OPA), as­so­cia­tion en charge des prin­ci­paux mo­nu­ments de Pise. «Nous avons en­le­vé de la ma­tière du sous-sol en fo­rant avec beau­coup de soin et grâce à ce sys­tème, nous avons ré­cu­pé­ré un de­mi-de­gré de pente», pré­cise-t-il.

Pour com­prendre le mou­ve­ment du mo­nu­ment de 14 500 tonnes, les ex­perts ef­fec­tuent des me­sures toutes les heures, cer­taines avec des pen­dules au­to­ma­tiques, d'autres ma­nuel­le­ment, à l'aide du ni­veau op­tique de géo­mètre. «La tour a ten­dance à se dé­for­mer et à ré­duire sa pente en été, quand il fait chaud, parce qu'elle penche vers le sud, de sorte que sa face sud est chauf­fée et que la pierre se di­late. Ain­si, en se di­la­tant, elle se re­dresse», ex­plique l'in­gé­nieur Nun­ziante Sque­glia, qui étu­die et me­sure la tour de­puis 25 ans. «La tour était beau­coup plus mys­té­rieuse quand je suis ar­ri­vé. On ne sa­vait pas vrai­ment pour­quoi elle pen­chait et pour­quoi le phé­no­mène s'ac­cen­tuait», sou­ligne-t-il.

Se­lon l'in­gé­nieur, la tour, étu­diée sous tous les angles de­puis plus d'un siècle, garde en­core de nom­breux mys­tères, comme les restes de ce qui res­semble à un toit en forme de dôme à l'in­té­rieur de l'édi­fice. Sa fonc­tion reste in­ex­pli­quée à ce jour.

En dé­pit de toutes les cam­pagnes de tra­vaux, la tour «ne se­ra ja­mais com­plè­te­ment droite», af­firme son confrère Ro­bert Ce­la. «Lors de sa construc­tion, il y a eu des ten­ta­tives pour la re­dres­ser, en ajou­tant de la pierre sur un cô­té, de sorte qu'elle a une lé­gère forme de ba­nane», re­lève-t-il. Comme le font, chaque jour, des mil­liers de vi­si­teurs – ils ont été 3,2 mil­lions en 2017 – Al­vin, un tou­riste sin­ga­pou­rien, prend des pho­tos de ses amis en train de «re­te­nir» la tour en ar­rière-plan. «Oh, je n'ai pas re­mar­qué que sa pente avait di­mi­nué. Est-ce que c'est parce que tout la monde la pousse?», plai­sante-t-il, avant d'as­su­rer qu'il se­rait le pre­mier à la pous­ser dans l'autre sens si elle se re­dres­sait un peu trop.

À la suite des tra­vaux, me­nés entre 1993 et 2001, la tour avait ré­cu­pé­ré 41 cm par rap­port à la ver­ti­cale. Et se­lon de ré­centes me­sures, 4 cm se sont ajou­tés de­puis.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.