Les yeux ri­vés sur Londres

Le Quotidien (Luxembourg) - - Vorderseite - Guillaume Chas­saing

Les dis­cus­sions durent de­puis des se­maines, mais le dé­noue­ment ap­proche. De­main, les membres de la Chambre des com­munes doivent se pro­non­cer sur l'ac­cord né­go­cié entre The­re­sa May et l'Union eu­ro­péenne pour la sor­tie du Royaume-Uni de l'UE. Hier, la Pre­mière mi­nistre bri­tan­nique, qui ba­taille ferme de­puis plu­sieurs se­maines pour dé­fendre le bien-fon­dé du texte, a pré­ve­nu les dé­pu­tés qu'ils ne de­vaient pas dé­ce­voir les élec­teurs ayant vo­té en fa­veur du Brexit lors du ré­fé­ren­dum de juin 2016. «Le faire se­rait une rup­ture de confiance ca­tas­tro­phique et im­par­don­nable dans notre dé­mo­cra­tie, a-t-elle es­ti­mé dans le ta­bloïd eu­ros­cep­tique Sun­day Ex­press. Mon mes­sage au Par­le­ment ce week-end est donc simple : il est temps d'ar­rê­ter de jouer et de faire ce qui est juste pour notre pays.»

Mais ce­la fait plu­sieurs se­maines dé­jà que la Pre­mière mi­nistre bri­tan­nique ne semble plus être en­ten­due par les par­le­men­taires. Ini­tia­le­ment pré­vu en dé­cembre, le vote sur l'ac­cord avait été re­por­té à la der­nière mi­nute par The­re­sa May pour évi­ter une dé­faite an­non­cée. S'il est ef­fec- ti­ve­ment re­ca­lé, le Royaume-Uni risque de quit­ter l'UE sans ac­cord le 29 mars, un scé­na­rio re­dou­té par les mi­lieux éco­no­miques, ou au contraire de ne pas quit­ter du tout le bloc eu­ro­péen.

Face à l'hos­ti­li­té des dé­pu­tés, The­re­sa May a cher­ché au­près de ses par­te­naires eu­ro­péens des «as­su­rances» sus­cep­tibles de les convaincre, no­tam­ment sur le ca­rac­tère tem­po­raire du «backs­top» ir­lan­dais. Cette so­lu­tion de der­nier re­cours, dé­criée par les Brexi­ters, doit évi­ter le re­tour d'une fron­tière phy­sique entre l'Ir­lande et la pro­vince bri­tan­nique d'Ir­lande du Nord si au­cune so­lu­tion al­ter­na­tive n'était trou­vée à l'is­sue d'une pé­riode de tran­si­tion. Ces as­su­rances se­ront ob­te­nues «peu avant le vote», a as­su­ré une porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, lais­sant en­tendre qu'elles se­raient pré­sen­tées au­jourd'hui, alors que le pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne, Jean-Claude Jun­cker, a aus­si es­ti­mé que «tous les ef­forts» de­vaient être faits pour évi­ter la «ca­tas­trophe» d'une sor­tie sans ac­cord. Bref, en ce dé­but de se­maine, tout le monde au­ra les yeux ri­vés sur Londres.

Newspapers in French

Newspapers from Luxembourg

© PressReader. All rights reserved.