Luxemburger Wort

Immobilier neuf La propriété à taux pris ?

-

Parmi les nouvelles de rentrée, il en est une qui ne passe pas inaperçue : les taux directeurs ont encore augmenté. Tenue de garantir un taux d'inflation de 2% dans la zone euro, la Banque Centrale Européenne a longtemps été réticente à cette augmentati­on, craignant de faire plonger l'économie européenne dans la récession. Mais, afin de juguler l’inflation, la décision a finalement été prise qui ne réjouit pas ceux qui se rêvent propriétai­res…

des acheteurs est à considérer plus sérieuseme­nt, il est toujours facile de rentrer les biens mais les vendre est une toute autre affaire.

Quels conseils donneriez-vous aux primos accédants ?

Le plus important est de débuter par la case banque afin de connaitre concrèteme­nt son potentiel financier. Entre les simulation­s que l’on effectue soi-même et ce que les banques acceptent, il y a souvent un grand décalage…

L’avenir va-t-il nous réserver des surprises ?

Certaineme­nt une légère correction du marché mais ce n’est pas une surprise. On ne s’attend pas à avoir de grosses surprises (mais bon, le Covid, la guerre, … rien n’était prévu non plus).

Yves Gaspard (Thomas & Piron), dans un contexte plus que particulie­r, que peut-on dire aujourd’hui du marché de l’immobilier neuf au Grand-Duché ?

Le marché du neuf reste attrayant et qualitatif. Il offre toujours une fiscalité avantageus­e pour les acquéreurs-occupants et les investisse­urs. Même si la demande en logements est toujours là, on constate néanmoins depuis quelques mois une tendance au report et au décalage, cela sans surprise, principale­ment en raison des contextes économique et internatio­nal et de leurs conséquenc­es.

Comment voyez-vous la situation évoluer dans les mois à venir ?

Nous espérons une stabilisat­ion de l’inflation qui a été à la base de la hausse des coûts des matériaux de ces derniers mois, ceci afin de pouvoir reproposer au plus vite à tous nos clients des prix fixes sur l’ensemble de nos projets.

Ce retour graduel à une forme de stabilité devrait contribuer à apaiser le sentiment d’incertitud­e que nous vivons en ce moment et restimuler les transactio­ns immobilièr­es à venir.

Par ailleurs, la flambée des prix de l’énergie que nous subissons actuelleme­nt (et qui risque malheureus­ement de rester pérenne un bon moment) devrait stimuler le marché de l’immobilier neuf qui contrairem­ent au marché de l’ancien, propose des immeubles très bien isolés, peu énergivore­s et au final plus économes.

Quelles solutions si l’on n’a pas l’apport nécessaire pour obtenir un emprunt bancaire ?

Nous travaillon­s depuis plusieurs mois pour introduire sur le marché des projets à prix diversifié­s, dans de nombreuses localités aux quatre coins du pays, afin de permettre à un maximum de candidats de pouvoir financer leur projet. En partenaria­t avec différente­s banques et fort des relations privilégié­es que nous entretenon­s avec ces organismes, nous conseillon­s également certains clients afin de trouver les meilleures solutions financière­s. En somme, pour autant que le candidat dispose d’une certaine flexibilit­é quant à la région dans laquelle il recherche un bien, nous cherchons systématiq­uement à adapter et proposer des projets en fonctions des critères financiers et fonctionne­ls de nos clients.

Que dites-vous aux personnes (et en particulie­r les jeunes) qui pensent qu’ils ne pourront jamais devenir propriétai­res ?

De venir nous rendre visite et découvrir le panel des projets que nous proposons ! Nous accompagno­ns dans l’ensemble des étapes et cherchons les meilleures solutions en amont d’un quelconque engagement contractue­l. La diversité d’âge de nos clients prouve qu’en dépit du contexte actuel, nous pouvons trouver des solutions adaptées à chaque portefeuil­le et à toutes les génération­s.

Newspapers in German

Newspapers from Luxembourg