- « La main dans la main » : Bea­ch­com­ber et l’his­toire du tou­risme mau­ri­cien

Côte Nord - - SOMMAIRE -

L’his­toire de l’in­dus­trie tou­ris­tique mau­ri­cienne est in­dis­so­ciable de celle du groupe Bea­ch­com­ber. Le film­do­cu­men­taire in­ti­tu­lé « La main dans la main » re­trace bien ce­la. Réa­li­sée dans le cadre des 50 ans de l’In­dé­pen­dance de Mau­rice, cette pro­duc­tion si­gnée Isa­belle Gendre, réa­li­sa­trice et scé­na­riste fran­çaise, et Ma­lenn Oo­diah, di­rec­teur de Com­mu­ni­ca­tion du groupe Bea­ch­com­ber, avec le sup­port tech­nique et lo­gis­tique du réa­li­sa­teur mau­ri­cien, Da­vid Cons­tan­tin, re­vient sur les grandes dates du sec­teur tout en s’at­tar­dant sur son im­pact dans la so­cié­té mau­ri­cienne.

Pla­cée sous la di­rec­tion du CEO de Bea­ch­com­ber Re­sorts & Ho­tels, Gil­bert Es­pi­ta­lier- Noël, « La main dans La main » ré­pond à l’ap­pel du gou­ver­ne­ment de­man­dant au sec­teur pri­vé de prendre des ini­tia­tives pour cé­lé­brer le ju­bi­lé d’or de l’In­dé­pen­dance de l’île. La première du film qui s’est te­nue le 23 mars der­nier au ci­né­ma Star à Ba­ga­telle, a ain­si vu la pré­sence du Pre­mier mi­nistre, Pra­vind Ku­mar Ju­gnauth, et d’autres membres du gou­ver­ne­ment. Le groupe Bea­ch­com­ber a éga­le­ment sai­si cette oc­ca­sion pour re­mer­cier l’an­cien Pre­mier mi­nistre et au­jourd’hui mi­nistre Men­tor, Sir Anee­rood Ju­gnauth, pour son sou­tien dé­ci­sif au sec­teur du tou­risme en lui of­frant un ma­gni­fique nau­tile, sym­bole de l’iden­ti­té du groupe. Le film- do­cu­men­taire qui dure 75 mi­nutes se construit au­tour d’in­ter­views, de por­traits, d’ar­chives ex­cep­tion­nelles, et de nom­breux té­moi­gnages. Il ap­porte un té­moi­gnage fort sur les bal­bu­tie­ments de l’in­dus­trie au mi­lieu d’un en­vi­ron­ne­ment hos­tile et sa lente mais sûre évo­lu­tion grâce à des hommes de vi­sion à l’ins­tar d’Amé­dée Main­gard, dont c’est le se­cond hom­mage après ce­lui de Mi­chel Vuiller­met. Trente in­ter­ve­nants ( proches col­la­bo­ra­teurs d’Amé­dée Main­gard, ac­teurs de l’in­dus­trie, his­to­rien, so­cio­logue, po­li­tiques, ci­toyens en­ga­gés dans la pro­tec­tion en­vi­ron­ne­men­tale, ob­ser­va­teurs…), par­tagent avec la ca­mé­ra l’his­toire de cette in­dus­trie. Si le film montre l’in­ci­dence du tou­risme sur l’éco­no­mie mau­ri­cienne, l’on peut se ré­jouir qu’il ne fasse pas l'im­passe sur l’im­pact so­cié­tal du sec­teur qui est sou­vent su­jet à po­lé­mique. Un seul re­gret à for­mu­ler, l’ab­sence d’Her­bert Coua­caud de­vant la ca­mé­ra même si sa contri­bu­tion à l’épa­nouis­se­ment du groupe, et no­tam­ment la créa­tion du fleu­ron Royal Palm, est ci­tée avec force.

Hec­tor Es­pi­ta­lier Noël, Chair­man NMH et Sir Ane­rood Ju­gnauth.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.