- Passe- Temps : L’art du ma­cra­mé par Ta­nia

Côte Nord - - SOMMAIRE -

Par­fois, ce sont les idées, en ap­pa­rence ano­dines, qui donnent nais­sance aux pro­jets les plus in­croyables. Ce n’est pas Ta­nia Abel­lard, l’ar­ti­sane der­rière Passe- Temps, qui nous di­ra le contraire. Créa­trice dans l’âme, elle s’est mise au ma­cra­mé et a fait de cet art son mé­tier. Art an­ces­tral, le ma­cra­mé a tra­ver­sé les époques et les pays, et est de­ve­nu un in­con­tour­nable de la dé­co­ra­tion bo­hème.

Dans sa mai­son à Al­bion, Ta­nia Abel­lard s’est taillé un coin de tra­vail au mi­lieu d’une ri­bam­belle de pe­lotes. Ses créa­tions ha­billent chaque re­coin de sa de­meure. La jeune femme, qui a été Gra­phic De­si­gner pen­dant 7 ans, a vou­lu tour­ner la page et s’adon­ner à une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle plus épa­nouis­sante, être libre dans ses créa­tions et sur­tout avoir sa propre en­tre­prise. Sa quête va l’ame­ner sur le ma­cra­mé. Elle vi­sionne de nom­breuses vi­déos et s’ins­pire de ce qu’elle trouve sur in­ter­net tout en se lais­sant in­fluen­cer par son ima­gi­na­tion pour se mettre à la créa­tion. Au dé­part, quand elle s’est mise au ma­cra­mé, c’était par simple in­té­rêt per­son­nel, l’en­vie un ma­tin de se confec­tion­ner une dé­co­ra­tion mu­rale. C’est en voyant ses chefs- d’oeuvre que ses amis et son pe­ti­ta­mi l’en­cou­ragent à en faire son mé­tier. Quelques mois et un nombre in­cal­cu­lable de noeuds plus tard, la voi­là à la tête de Passe- Temps, une pe­tite en­tre­prise d’ar­ti­sa­nat. Ar­tiste dans l’âme et sur­tout au­to­di­dacte elle n’en re­vient pas de la chance qu’elle a de pou­voir faire au quo­ti­dien un mé­tier créa­tif qui l’ins­pire. « J’ai fait de la pein­ture et, étant ado je confec­tion­nais des bra­ce­lets bré­si­liens, des ac­ces­soires pour le fun. J’ai vrai­ment trou­vé ma vo­ca­tion à tra­vers le ma­cra­mé » . Jour après jour, elle en­tre­mêle les fils pour créer des oeuvres uniques et pleines de per­son­na­li­té. Vé­ri­table lève- tôt, elle pro­fite du calme du ma­tin pour tra­vailler. La tech­nique : nouer, tis­ser, as­sem­bler dif­fé­rents types de noeuds. Si le ma­cra­mé a long­temps été sy­no­nyme de tis­sage mu­ral, il se dé­cline aus­si en de nom­breux ob­jets de dé­co­ra­tion. Ta­nia crée des sus­pen­sions flo­rales ou cache- pots, des sup­ports ser­vant d’éta­gères. Elle a aus­si ac­cep­té le dé­fi de faire un ri­deau en ma­cra­mé qui ser­vi­ra à dé­co­rer l’au­tel pour un ma­riage. Ses créa­tions sont douces, élé­gantes et dé­li­cates. Ta­nia uti­lise aus­si du bois flot­té, une ma­tière qu’elle af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment, des ron­dins et des planches qu'elle ajoute à ses ma­cra­més. Sa créa­ti­vi­té est sans li­mite. Elle a éga­le­ment don­né des cours de ma­cra­mé bé­né­vo­le­ment à la plage de Tamarin pour l’évé­ne­ment « Tamarin by foot » en no­vembre der­nier. Contact : 5789 8683 Fa­ce­book: Passe- Temps

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.