- Gi­na Ya­ko­va : des de­si­gns chics et uniques

Côte Nord - - SOMMAIRE -

Les créa­tions de de­si­gners de mode ves­ti­men­taire font sou­vent des dé­çues car les tailles man­ne­quins siéent ra­re­ment à Ma­dame tout le monde. Une créa­trice, Giya Ya­ko­va, semble avoir trou­vé une so­lu­tion qui per­met à la fois d’avoir des pièces uniques très chics et qui s’adaptent au corps. Son tra­vail a d’ailleurs été ré­com­pen­sé aux Backs­tage Awards 2017 au Hen­nes­sy Park Ho­tel dans la ca­té­go­rie De­si­gner. Ori­gi­naire de Bul­ga­rie, elle de­vient le pre­mier étran­ger ré­si­dant à Mau­rice à rem­por­ter ce titre.

La ve­nue de Giya sur l’île est le fruit d’une his­toire d’amour. Après ses études uni­ver­si­taires en psy­cho­lo­gie de l’en­fant, puis un Mas­ter en jour­na­lisme, elle se rend en France pour par­faire ses connais­sances en langues étran­gères. C’est là qu’elle ren­contre Sé­bas­tien Noat, qui de­vien­dra son époux. Quand ce der­nier est re­cru­té comme Re­sident Ma­na­ger du Shan­gri- La’s Le Touess­rok, elle le suit bien évi­dem­ment. Comme elle n’ar­ri­vait pas tou­jours à trou­ver les vê­te­ments qu’elle sou­haite por­ter à Mau­rice, elle crée ses propres robes. Il faut dire que Giya des­sine de­puis l’âge de six ans et a fait des études d’art créa­tif et de pho­to­gra­phie. Pous­sée par sa mère, une femme en­thou­siaste, elle a tou­jours fait ce qui lui te­nait à coeur. Elle confec­tionne donc des vê­te­ments pour dif­fé­rentes oc­ca­sions, soi­rées, plage, te­nues de jour, etc. Ses créa­tions s’ins­pirent très sou­vent de la toge ro­maine ou de l’hi­ma­tion grecque, robe dans la­quelle une femme ( mais aus­si un homme) peut se dra­per fa­ci­le­ment peu im­porte le phy­sique, la taille. Le suc­cès au­près de son en­tou­rage la pousse à créer pour les autres. Giya s’ins­pire de l’en­vi­ron­ne­ment au­tour d’elle et no­tam­ment du quo­ti­dien mau­ri­cien fait de cou­leurs cha­toyantes et de tons na­tu­rels. Ain­si, cer­taines robes sont ins­pi­rées des robes des dan­seuses de sé­ga alors que sa nou­velle col­lec­tion est en lien avec le sa­ri. « Pour le mo­ment, mes créa­tions concernent uni­que­ment les femmes et les filles, mère- fille sou­vent, mais je pré­pare pour très bien­tôt une col­lec­tion de vê­te­ments de plage pour les hommes et les gar­çons. Je suis très in­té­res­sée par des créa­tions qui touchent à la fa­mille » , as­sure- t- elle. Giya tra­vaille sur la soie mé­lan­gée, qui donne un ren­du im­pec­cable et ne né­ces­site pas de re­pas­sage et aus­si la mous­se­line de soie. Les tis­sus sont le plus sou­vent im­por­tés di­rec­te­ment soit à tra­vers in­ter­net ou lors de shop­ping à l’étran­ger. Elle a dé­jà une qua­ran­taine de créa­tions où les gens peuvent choi­sir, mais elle ac­cepte aus­si des com­mandes de créa­tions ori­gi­nales sur me­sure. Caf­tans, beach­wear et bou­tique cou­ture, les créa­tions de Giya sont uniques. Elles se prêtent, se­lon la gamme, aux oc­ca­sions spé­ciales où on veut mar­quer les es­prits ou pour des be­soins quo­ti­diens avec un pe­tit chic. « Le point com­mun entre les dif­fé­rentes créa­tions est l’élé­ment de tro­pi­ca­li­té » , ex­plique Giya. In­fos www. giya­fa­shion. com info@ giya­fa­shion. com

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.