- INTI au LUX* Grand Gaube

Côte Nord - - SOMMAIRE -

Côte Nord vous em­mène à la dé­cou­verte de la gas­tro­no­mie sud amé­ri­caine. Point n’est be­soin de prendre l’avion pour ce­la, il suf­fit de se rendre au res­tau­rant INTI du LUX* Grand Gaube. Vous y se­rez ac­cueilli par Lu­cia­no Au­gus­tin Ca­ro­bi­ni, un chef ar­gen­tin au sou­rire aus­si grand que son ta­lent. Ori­gi­naire de Bue­nos Aires, c’est un homme pas­sion­né de cui­sine, bien évi­dem­ment, et de voyages. Ce qui ex­plique sa pré­sence ici pour son bon­heur et le vôtre. Lu­cia­no a dé­bu­té en cui­sine à l’âge de 17 ans, pous­sé par des amis qui tra­vaillaient dans le do­maine et qui exer­çaient dé­jà dans d’autres pays. Après avoir fait une école d’hô­tel­le­rie pen­dant trois ans en Ar­gen­tine, et tra­vaillé quelque temps dans divers res­tau­rants, il em­barque pour le Mexique, le Pé­rou et l’Eu­rope, avant de ve­nir à Mau­rice via Do­ha. Sa cui­sine res­pire les dif­fé­rentes in­fluences qu’il a ren­con­trées au cours de ses voyages. Pour l’heure tou­te­fois, la carte

de l’INTI reste fi­dèle aux ori­gines de Lu­cia­no avec la part belle à la cui­sine pé­ru­vienne qui est la ten­dance du mo­ment. En fait, la cui­sine de Lu­cia­no est à l’image de la cui­sine de l’Ar­gen­tine, une cui­sine in­fluen­cée par les vagues d’im­mi­gra­tion ita­lienne et es­pa­gnole, et qui n’ou­blie pas ses ra­cines tra­di­tion­nelles. Si elle reste ba­sée à 80 % sur la viande bo­vine, elle ac­com­mode pâtes, pael­la, em­pa­na­das, pâ­té gar­ni de viande et lo­cro, un ra­goût à base de courge, de maïs et de ha­ri­cots, avec des va­riantes se­lon la ré­gion de la cor­dillère des Andes. Quant à la cui­sine pé­ru­vienne, Lu­cia­no ex­plique que son en­goue­ment a com­men­cé par des chefs comme Gaston Acu­rio, di­plô­mé de l’Es­cue­la de Hos­te­le­ria de Ma­drid, qui a ac­quis le sta­tut de chef au Cor­don Bleu de Pa­ris pour en­suite fon­der un vé­ri­table em­pire com­mer­cial au­tour de la gas­tro­no­mie, et Ra­faël Os­ter­ling, di­plô­mé du Cor­don- Bleu de Londres, qui est la tête de son très chic res­tau­rant Ra­faël. « La cui­sine était jusque- là une cui­sine créole qui a évo­lué avec les Es­pa­gnols, les Fran­çais, les Ita­liens, per­co­lant la cui­sine an­dine tra­di­tion­nelle. Puis, une nou­velle cui­sine s’est dé­ve­lop­pée, très in­fluen­cée par l’im­mi­gra­tion ja­po­naise, avec la ni­kei cui­sine » . Ef­fec­ti­ve­ment, il y a beau­coup de pois­son cru et de ci­tron dans la cui­sine pé­ru­vienne de Lu­cia­no. Les plats de ce­viche sont ses créa­tions phares. S’ils sont faits pour la plu­part à base de pro­duits lo­caux, car

« les poissons lo­caux sont très goû­teux » , les épices sont toutes ap­por­tées du Pé­rou. À cô­té des ce­viches, vous trou­ve­rez des An­ti­cu­chos, des Ti­ra­di­to, des En­sa­la­das sans ou­blier les A la Bra­sa, viandes et poissons grillés ty­pi­que­ment ar­gen­tins. Bonne dé­gus­ta­tion.

Lu­cia­no Au­gus­tin Ca­ro­bi­ni.

Gua­co­mole con to­to­pos.

Car­pac­cio wa­gyu.

Ca­ma­rones.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.