- Ger­main Le­ho­dey pré­sente des vins d’ex­cep­tion

Côte Nord - - SOMMAIRE -

Très connu dans le cercle des pro­fes­sion­nels du vin dans son pays d’adop­tion, l’Afrique du Sud, Ger­main Le­ho­dey était à Mau­rice en avril der­nier dans le cadre de la for­ma­tion du per­son­nel de vente et des som­me­liers d’Oxen­ham et de sa clien­tèle : res­tau­ra­teurs, hô­te­liers et autres. Son voyage avait pour but de pré­sen­ter la gamme moyenne su­pé­rieure et la gamme pres­tige de Bel­lin­gham : le Ho­mes­tead et le Ber­nard Se­ries, res­pec­ti­ve­ment.

Ger­main Le­ho­dey a eu droit à une se­maine in­tense, ponc­tuée de for­ma­tions, de dé­gus­ta­tions, d’un ac­cord fro­mages et vins, entre autres. Som­me­lier et am­bas­sa­deur de marque de DGB, l’un des prin­ci­paux pro­duc­teurs et dis­tri­bu­teurs de vins et de spi­ri­tueux in­dé­pen­dant d’Afrique du Sud, Ger­main est res­pon­sable d’un port­fo­lio de di­verses marques de vin haut de gamme dont Bel­lin­gham, re­pré­sen­tée en ex­clu­si­vi­té par Oxen­ham à Mau­rice. Son dé­pla­ce­ment à Mau­rice était prin­ci­pa­le­ment mo­ti­vé par le sou­hait de faire connaître da­van­tage deux gammes de la marque Bel­lin­gham, le Ho­mes­tead et le Ber­nard Se­ries qui s’adressent à des ama­teurs de

vins d’ex­cep­tion. « Bel­lin­gham est une marque très con­nue à Mau­rice, mais la clien­tèle connaît moins les deux gammes que je suis ve­nu pré­sen­ter. Nous fai­sons une sé­lec­tion très ri­gou­reuse. Nous nous ap­pro­vi­sion­nons au­près des meilleurs vi­gnobles et fai­sons un tri se­lon la qua­li­té des rai­sins, la qua­li­té su­pé­rieure étant ré­ser­vée au Ber­nard Se­ries, et ain­si de suite. Le Ber­nard Se­ries est une gamme très ex­clu­sive avec une pro­duc­tion en bar­rique qui nous li­mite à 3 000 bou­teilles à l’échelle mon­diale. Bien que Mau­rice re­pré­sente un pe­tit mar­ché, son rayon­ne­ment in­ter­na­tio­nal à tra­vers les éta­blis­se­ments de re­nom est sé­dui­sant. Il y a un mar­ché pour une telle offre ici, sur­tout connais­sant son prix in­fé­rieur aux vins fran­çais de qua­li­té équi­va­lente » . « Nous re­trou­vons des notes si­mi­laires dans les deux gammes, mais le Ber­nard Se­ries est plus com­plexe et élé­gant. C’est un vin riche en notes et en arômes mais avec un as­sem­blage plus com­plet, sans au­cune do­mi­nance. Le Ber­nard Se­ries, contrai­re­ment au Ho­mes­tead, est tra­vaillé en fût neuf avant d’al­ler en bar­rique de 2e ou 3e uti­li­sa­tion. Ce­la per­met une meilleure ex­trac­tion de tan­nin et donne un corps plus in­té­res­sant. Ce sont aus­si deux gammes com­plé­men­taires qui offrent une conti­nui­té dans une cave. Le Ho­mes­tead pro­pose des vins prêts à boire ou qui le se­ront dans les deux ou trois pro­chaines an­nées, alors que le Ber­nard Se­ries est un vin de garde qui a la pos­si­bi­li­té de vieillir sur en­core sept ou huit ans » . Fils de pro­duc­teur de cidre et de cal­va­dos en Nor­man­die, Ger­main Le­ho­dey ai­mait ra­mas­ser les pommes et était cu­rieux de voir la fa­bri­ca­tion de ces pro­duits. « Je me sou­viens qu’à l’époque, mon père n’avait pas de dis­til­le­rie, on ac­cueillait pen­dant quelques jours une dis­til­le­rie am­bu­lante… il fai­sait aus­si du ca­mem­bert à pe­tite échelle. Tout ce­la ex­plique pro­ba­ble­ment mon choix de car­rière, cette pas­sion qui m’anime. Je re­grette tou­te­fois de n’avoir pu ap­prendre da­van­tage de mon père car j’au­rais pu avoir trans­mis son sa­voir … » Ger­main Le­ho­dey a, du­rant sa longue car­rière, tou­ché à dif­fé­rents as­pects de la res­tau­ra­tion. Il a été chef som­me­lier à l’illustre res­tau­rant La Tour d’Ar­gent de Pa­ris, puis chef som­me­lier à l’hô­tel Le Rich­mond à Ge­nève, avant de par­tir en Afrique du Sud en 1984. Il tra­vaille­ra aus­si pour The Pa­lace du groupe Sun In­ter­na­tio­nal avant d’en­chaî­ner comme Ge­ne­ral Ma­na­ger dans divers éta­blis­se­ments tels le Lyn­ton Hall Coun­try Lodge ou en­core le Ju­ba Grand Ho­tel au Sou­dan du Sud. De 2013 à 2017, il oc­cu­pe­ra le poste de som­me­lier à l’em­blé­ma­tique res­tau­rant Mo­saic à Pre­to­ria où il réus­si­ra à éle­ver la carte des vins, le ‘ Wine List’, par­mi les 10 meilleures au monde. A no­ter qu’Oxen­ham re­pré­sente la marque Bel­lin­gham de­puis main­te­nant près de 30 ans et pro­pose à tra­vers sa bou­tique spé­cia­li­sée, Le Con­nois­seur, les di­verses gammes de la marque Bel­lin­gham : le Pre­mier Grand Cru, le Tree Se­ries, le Ho­mes­tead et le Ber­nard Se­ries. Toutes les offres de Bel­lin­gham sont dis­po­nibles sur le site en ligne www.le­con­nois­seur.mu

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.