Une île qui res­pire l’hos­pi­ta­li­té

Côte Nord - - SOMMAIRE -

La col­line royale d’Am­bo­hi­man­ga

Si­tuée tout près d'An­ta­na­na­ri­vo, à en­vi­ron 20 km de la ca­pi­tale, Am­bo­hi­man­ga ou la « col­line bleue » est un site im­por­tant, his­to­rique, po­li­tique, re­li­gieux et clas­sé au pa­tri­moine mon­dial de l’UNES­CO. Un re­tour dans le pas­sé s’im­pose pour mieux com­prendre l’his­toire de ce lieu qui a su gar­der toute sa splen­deur et sa force à tra­vers le temps. Am­bo­hi­man­ga est la base de la dy­nas­tie qui me­na à son apo­gée le royaume Me­ri­na ( au­jourd’hui Ma­da­gas­car), dis­po­sé au­tour de douze col­lines di­ri­gées et uni­fiées par le grand roi An­dria­nam­poi­ni­me­ri­na qui ré­gna du­rant sept ans et qui trans­fé­ra la ca­pi­tale du royaume à An­ta­na­na­ri­vo. Am­bo­hi­man­ga qui était consi­dé­rée comme la ca­pi­tale re­li­gieuse et la ville sainte du royaume de Ma­da­gas­car au XIXe siècle, est au­jourd’hui un lieu sa­cré et spi­ri­tuel. Elle est com­po­sée d’une ci­té royale, de sites fu­né­raires et d’un cer­tain nombre de lieux sa­crés, et est le re­flet d’une his­toire et d’une iden­ti­té forte de la culture de Ma­da­gas­car. De­puis 500 ans, c’est un lieu de pè­le­ri­nage et de culte que l’on vient dé­cou­vrir et ad­mi­rer. Avec une ar­chi­tec­ture ex­cep­tion­nelle et un pay­sage au­then­tique, le vi­si­teur sent en ces lieux la force de l’his­toire. C’est éga­le­ment le té­moi­gnage re­mar­quable de la culture aus­tro­né­sienne, à tra­vers le culte des an­cêtres et des pra­tiques agri­coles. En vi­si­tant l’an­cienne de­meure d’An­dria­nam­poi­ni­me­ri­na, le plus grand roi du pays, vous dé­cou­vri­rez un lieu em­preint d’his­toire et, à cô­té, le pa­lais d’été de la reine ain­si que la salle de confé­rences de la reine et du Pre­mier mi­nistre.

Le parc na­tio­nal de Za­ha­me­na

C’est le ber­ceau d’une ri­chesse ex­cep­tion­nelle. C’est un des musts de la des­ti­na­tion mal­gache. Clas­sé site pa­tri­moine mon­dial de l’UNES­CO de­puis 2007, le parc na­tio­nal de Za­ha­me­na qui se trouve dans la par­tie est de Ma­da­gas­car, abrite une faune et une flore en­dé­miques riches et va­riées. Il est consi­dé­ré comme étant un des plus beaux parcs de l’île de par son double cli­mat, à la fois ma­ri­time et ter­restre. On y trouve une di­ver­si­té flo­ris­tique et fau­nis­tique in­com­pa­rable. La flore est ex­cep­tion­nelle com­pre­nant no­tam­ment 700 es­pèces avec un taux d’en­dé­mi­ci­té de 90%, dont 151 es­pèces de pté­ri­do­phytes, 60 es­pèces d’or­chi­dées, 22 es­pèces de pal­miers, 10 es­pèces de pan­da­nus, 511 es­pèces de plantes li­gneuses. Ce parc ac­cueille 62 es­pèces d’am­phi­biens, 48 es­pèces de rep­tiles, 13 es­pèces de lé­mu­riens, et 109 es­pèces d’oi­seaux dont 67 en­dé­miques à Ma­da­gas­car. Vous y trou­ve­rez éga­le­ment de nom­breux lé­mu­riens, chauves- sou­ris et pa­pillons tou­jours plus co­lo­rés les uns que les autres. C’est l’ha­bi­tat des lé­mu­riens Pro­pi­the­cus dia­de­ma dia­de­ma ( Sim­po­na), Eu­le­mur ful­vus ful­vus, et le ge­cko Pa­roe­du­ra ma­sobe, mais aus­si des Dyp­sis fi­bro­sa et Py­geum afri­ca­num. La vi­site peut se faire à tra­vers trois cir­cuits qui offrent cha­cun des ren­contres sur­pre­nantes, comme des lé­mu­riens diurnes, ou la pos­si­bi­li­té de cam­per au bord d’une pis­cine na­tu­relle, ou pour­quoi pas au bord de la cas­cade et la chute d’eau d’An­dra­no­mit­san­ga­na. Le parc compte une po­pu­la­tion hé­té­ro­gène mais à do­mi­nance Bet­si­mi­sa­ra­ka et Si­ha­na­ka, et col­la­bore étroi­te­ment avec les vil­lages en­vi­ron­nants pour des ac­tions conjointes de conser­va­tion. Vous pour­rez, avec un peu de chance, aper­ce­voir le Ty­to Sou­ma­gnei, cet oi­seau aux al­lures de chouette, ra­pace noc­turne ex­trê­me­ment rare. On ne le trouve que dans les fo­rêts de l’est de Ma­da­gas­car. ◼

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.