Di­rec­teur des Ventes d’Al­teo Pro­per­ties « Der­nières op­por­tu­ni­tés d’ac­qué­rir un bien pieds dans l'eau à Ana­hi­ta »

Côte Nord - - ALEXANDRE GELLÉ -

Alors que le do­maine cé­lé­bre­ra bien­tôt ses 10 ans en oc­tobre, Ana­hi­ta Mau­ri­tius aborde avec beau­coup de dy­na­misme la fin de son dé­ve­lop­pe­ment à tra­vers la com­mer­cia­li­sa­tion des der­nières par­celles dis­po­nibles dans la par­tie nord du do­maine. Alexandre Gel­lé, Di­rec­teur des Ventes d’Al­teo Pro­per­ties, le dé­ve­lop­peur et pro­mo­teur du pres­ti­gieux do­maine, nous en dit plus sur cette nou­velle phase de dé­ve­lop­pe­ment.

Que com­prend cette nou­velle phase de dé­ve­loppe - ment ?

Après le suc­cès des pre­mières phases d’Ana­hi­ta avec 221 pro­prié­tés ven­dues, nous avons lan­cé la com­mer­cia­li­sa­tion du der­nier tiers de notre in­ven­taire, com­po­sé de deux quar­tiers dis­tincts of­frant un choix de vil­las ven­dues sur plan et des ter­rains à bâ­tir. Le quar­tier d’He­do­nia lon­geant les trous 11 à 15 du par­cours de golf, com­prend une qua­ran­taine de lots dé­jà via­bi­li­sés. Par­mi les lots tou­jours dis­po­nibles, nous pro­po­sons la Villa Ho­ri­zon, un con­cept de villa mo­du­laire avec des es­paces de vie très confor­tables. Le deuxième quar­tier, ce­lui de Rive Est, com­pre­nant 47 lots, est ni­ché entre le la­gon, le do­maine voi­sin de Beau Ri­vage, et les fair­ways des trous 11, 12 et 13 du par­cours de golf. La via­bi­li­sa­tion de ce quar­tier est en cours et se­ra com­plé­tée d’ici la fin de cette an­née, ache­vant ain­si les grands tra­vaux d’in­fra­struc­ture à Ana­hi­ta. En mars, nous avons lan­cé avec suc­cès 16 de ces lots en « ter­rains à bâ­tir » et ce mois- ci, nous pour­sui­vons le lan­ce­ment du quar­tier Rive Est avec 15 pro­prié­tés d’ex­cep­tion avec ac­cès di­rect à la mer et pro­po­sé en VEFA ( Vente en Etat Fu­tur d’Achè­ve­ment). Cette offre unique à Mau­rice re­pré­sente les der­nières op­por­tu­ni­tés d’ac­qué­rir une villa sur de grandes par­celles de ter­rains en pleine pro­prié­té sur le lit­to­ral mau­ri­cien. Sur ces ter­rains de 3 200 à 5 200 m2, fai­sant face à l’île aux Cerfs, deux nou­velles si­gna­tures ar­chi­tec­tu­rales sont pro­po­sées. En termes de dy­na­mique de vente pour l’an­née écou­lée au sein de ces deux nou­veaux quar­tiers, 20 actes de vente ont été si­gnés à fin juin, aux­quels s’ajoute une quin­zaine de ré­ser­va­tions fermes, pour les­quelles les actes de vente se­ront si­gnés bien­tôt. Je sai­sis l’oc­ca­sion pour re­mer­cier les clients qui nous ont fait confiance et aus­si les pro­prié­taires exis­tants, les par­te­naires, les col­lègues et autres amis d’Ana­hi­ta, qui y ont contri­bué d’une ma­nière ou d’une autre.

Quelles nou­veau­tés avez- vous ap­por­tées avec vos nou­velles Vil­las Pre­mium ?

Pour ces 15 vil­las de pres­tige pro­po­sées sur des par­celles d’ex­cep­tion en bor­dure de mer, nous pro­po­sons deux concepts ar­chi­tec­tu­raux dif­fé­rents, l’un conçu par le ca­bi­net « Mac­beth Ar­chi­tects » et l’autre par « Ar­chi­tects Stu­dio » . Les ar­chi­tectes et nous- mêmes res­tons ou­verts à dif­fé­rentes formes de per­son­na­li­sa­tion afin de s’as­su­rer que la villa cor­res­ponde, au­tant que pos­sible, aux sou­haits des ac­qué­reurs. Il est pri­mor­dial de consi­dé­rer l’as­pect émo­tion­nel as­so­cié à des achats de telle en­ver­gure, sans comp­ter qu’il nous faut nous adap­ter aux exi­gences de la clien­tèle in­ter­na­tio­nale pour ces biens d’ex­cep­tion. C’est pour ce­la que nous adop­tons une ap­proche très flexible au ni­veau de l’agen­ce­ment des pièces, des choix des ma­té­riaux et autres élé­ments de fi­ni­tion et de dé­co­ra­tion, par exemple.

Par­lez- nous de l’offre « Ter­rains à Bâ­tir » ?

Il s’agit de lots que nous avons mis en vente en mars de cette an­née au sein du quar­tier Rive Est, en face de l’île de Cerfs et en bor­dure de l’autre do­maine du groupe Al­teo, Beau Ri­vage. Ces ter­rains bé­né­fi­cient de su­perbes vues sur la mer et le par­cours de golf. Etant don­né les res­tric­tions qui s’ap­pliquent à la vente de ter­rains à bâ­tir par les nou­veaux cadres lé­gaux re­la­tifs à la vente de biens im­mo­bi­liers aux étran­gers, cette offre est l’une des der­nières pos­si­bi­li­tés, pour un non- Mau­ri­cien, d’ac­qué­rir un ter­rain nu via­bi­li­sé en toute pro­prié­té au sein d’un do­maine comme Ana­hi­ta. Les ac­qué­reurs pour­ront conce­voir eux- mêmes la mai­son de leurs rêves sur des par­celles de 2,500 m2 en moyenne. Pour ces ter­rains, nous avons une di­zaine de ré­ser­va­tions fermes et il nous reste quelques lots

« Pour les 15 vil­las de pres­tige pro­po­sées sur des par­celles d’ex­cep­tion en bor­dure de mer, nous pro­po­sons deux concepts ar­chi­tec­tu­raux dif­fé­rents, l’un conçu par le ca­bi­net Mac­beth Ar­chi­tects et l’autre par Ar­chi­tects Stu­dio. »

tou­jours dis­po­nibles, avec un prix d’en­trée de 430 000 eu­ros.

Mis à part les Vil­las Pre­mium et les Ter­rains à Bâ­tir, quels autres pro­duits pro­po­sez- vous au sein des quar­tiers He­do­nia et Rive Est ?

Le pro­duit phare du quar­tier He­do­nia est la Villa Ho­ri­zon, conçue par le ca­bi­net Mac­beth Ar­chi­tects et pro­po­sée en VEFA sur des ter­rains en bor­dure du golf. La Villa Ho­ri­zon, qui se dé­cline en plu­sieurs va­riantes, est une villa mo­derne aux lignes épu­rées, of­frant de grandes vé­ran­das et de grands es­paces de vie. Cette offre s’adresse à des ache­teurs sou­hai­tant pro­fi­ter de l’art de vivre à la mau­ri­cienne dans des pro­prié­tés li­vrées clé- en- main et fai­sant confiance à la qua­li­té de nos construc­tions. Cette « golf villa » ul­tra mo­du­lable et per­son­na­li­sable est pro­po­sée de plain- pied ou avec un étage sur des par­celles de 2 000 m2 en moyenne. Elle bé­né­fi­cie de sur­faces ha­bi­tables va­riant entre 240 à 461 m2, pour un prix à par­tir de 1 290 000 eu­ros.

Com­ment se passent les re­ventes à Ana­hi­ta ?

Al­teo Pro­per­ties a gé­ré un peu plus d’une qua­ran­taine de man­dats avec suc­cès, dont six l’an der­nier. Nous ac­com­pa­gnons nos pro­prié­taires sou­hai­tant pla­cer leur bien en re­vente afin de dé­fi­nir en­semble des prix cor­res­pon­dant à la réa­li­té du mar­ché im­mo­bi­lier mau­ri­cien. La plus- va­lue moyenne nette est d’en­vi­ron 25% au bout de 3 ans, avec des taux re­cord at­teints pour de belles vil­las bé­né­fi­ciant d’un em­pla­ce­ment par­ti­cu­liè­re­ment pri­vi­lé­gié avec des pers­pec­tives sur la mer. Cette offre de mai­sons dis­po­nibles im­mé­dia­te­ment à par­tir de 635 000 eu­ros est par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sante pour ceux qui sou­haitent ré­si­der à Mau­rice sans at­tendre et qui pré­fèrent vi­si­ter le bien avant achat. Il est in­té­res­sant de sou­li­gner qu’un cer­tain nombre de pro­prié­taires, qui nous avaient fait confiance lors des pre­mières an­nées d’Ana­hi­ta, ont re­ven­du pour ré­in­ves­tir au sein des nou­velles phases de dé­ve­lop­pe­ment, soit en op­tant pour de nou­veaux concepts sur plan ou pour ac­qué­rir un ter­rain à bâ­tir afin de lais­ser libre cours à leur ima­gi­na­tion.

Ana­hi­ta Mau­ri­tius est un pion­nier en termes de Re­sort ré­si­den­tiel gol­fique et de loi­sirs à Mau­rice. Quels sont les avan­tages d’y ré­si­der pour les pro­prié­taires ?

Les ac­qué­reurs choi­sissent Ana­hi­ta sur­tout pour son art de vivre et sa qua­li­té de vie ex­cep­tion­nels. Certes, il y a la mer et les plages, les par­cours de golf d’Ana­hi­ta et ce­lui de l’Ile aux Cerfs, les deux hô­tels 5* se trou­vant sur le do­maine, dont le Four Sea­sons Re­sort, mais ce n’est pas tout ! Le do­maine de 213 hec­tares com­prend énor­mé­ment d’es­paces verts et une na­ture bien pré­ser­vée et au­ra une den­si­té de construc­tion in­fé­rieure à 15% à terme. Être pro­prié­taire à Ana­hi­ta, c’est aus­si avoir ac­cès au « Ow­ners Club » , un club don­nant ac­cès à des pri­vi­lèges et à des offres ex­clu­sives, au sein du do­maine mais aus­si au­près de notre ré­seau de par­te­naires sé­lec­tion­nés, tels que des com­pa­gnies aé­riennes, des mai­sons de gourmet et des né­go­ciants en vin. Au ni­veau des ac­ti­vi­tés, hor­mis le golf, il y a bien évi­dem­ment d’autres op­tions. Les ré­si­dents peuvent pra­ti­quer de nom­breuses ac­ti­vi­tés nau­tiques et ils ont ac­cès à une plage ex­clu­sive se trou­vant sur l’île aux Cerfs, sans comp­ter les res­tau­rants, la salle de gym, le spa et les ter­rains de ten­nis. Cer­tains d’entre eux pos­sèdent des ba­teaux et ils ne se lassent pas de pro­fi­ter du vaste la­gon de la côte est pour des sor­ties en fa­mille et entre amis, ou pour des par­ties de pêche. Nos pro­prié­taires sont nos meilleurs am­bas­sa­deurs et nous ne man­quons pas de les re­mer­cier quand nous en avons l’op­por­tu­ni­té, no­tam­ment en les conviant à des évè­ne­ments que nous or­ga­ni­sons ou pour les­quels nous sommes par­te­naires, à Mau­rice ou à l’étran­ger. Dans notre com­mu­nau­té de pro­prié­taires, cer­tains y vivent qua­si­ment à l’an­née et d’autres les re­joignent en pé­riodes de va­cances. Des groupes d’amis se sont for­més au fil des an­nées et ils se cô­toient ré­gu­liè­re­ment lors­qu’ils sont sur le do­maine.

Le pro­duit phare du quar­tier He­do­nia est la Villa Ho­ri­zon... ... une villa mo­derne aux lignes épu­rées, of­frant de grandes vé­ran­das et de grands es­paces de vie.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.