L’ATE­LIER DES NO­MADES RÉ­ÉDITE SENSITIVE, VENT D’EST ET POLYTE

Côte Nord - - CULTURE -

L’Ate­lier des No­mades s’ouvre dé­sor­mais à la lit­té­ra­ture gé­né­rale avec le lan­ce­ment d’une col­lec­tion de ro­mans qui est construite au­tour de clas­siques de la lit­té­ra­ture mau­ri­cienne, d’achat de droits d’au­teur mau­ri­ciens pu­bliés à l’étran­ger et des ou­vrages in­édits d’au­teurs mau­ri­ciens et d’ailleurs. Pour cette grande pre­mière, trois titres vous sont pro­po­sés : Sensitive de She­naz Pa­tel, Vent d’Est de Ga­brielle Wie­hé, et Polyte de Sa­vi­nien Mé­ré­dac. Sensitive nous est ra­con­tée par Ani­ta, qui ha­bite une île "pa­ra­di­siaque" et qui n’a ja­mais vu la mer avant ses 11 ans. Chaque jour, son re­gard em­preint de poé­sie se heurte aux réa­li­tés crues de son en­fance ba­fouée. Pour y échap­per, elle s'in­vente un Bon­dié au­quel elle écrit des lettres pour dire sa ré­volte, pour ra­con­ter sa vie, l'école, les amis, l'arbre- ba­teau où elle se ré­fu­gie. Mais ses confi­dences suf­fi­ront- elles à pré­ser­ver sa foi dans le monde ? Vent d’Est vient nous plon­ger dans le pas­sé de la fa­mille Les­te­val, plus pré­ci­sé­ment d’Aby, la grand- mère de Rose. Cette der­nière est en­va­hie par les his­toires de fa­mille qui se construisent et se dé­litent au­tour de sa grand- mère. Inon­dée par les pen­sées et les mots, elle s’épanche dans un jour­nal. Elle ra­conte l’exal­ta­tion, les amours, les fo­lies, les in­for­tunes et les se­crets de sa fa­mille, les Les­te­val. Entre le bruit des bri­sants et les plu­meaux roses des champs de canne, elle res­ti­tue son en­fance à ja­mais per­due. Le temps s’étire et s’étiole, mais la mé­moire tra­verse les siècles. Puis il y a Polyte. Vieux loup de mer ren­fro­gné, bour­ru et ra­ciste, Hippolyte dit Polyte Grand- Guèle est res­pec­té et craint de tous. Il sou­haite lé­guer sa terre, son pa­tri­moine et son sa­voir- faire à son en­fant. Il épouse alors la jeune Re­bec­ca Sans­dé­sir mais la frus­tra­tion et la co­lère s'em­parent de lui lorsque l'en­fant- hé­ri­tier ne vient pas. Et quand ar­rive en­fin l'évé­ne­ment tant at­ten­du, le doute et la ja­lou­sie le brûlent, et la haine le dé­vore.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.