SpArt : quand l’art re­joint le bien- être

Côte Nord - - CULTURE -

Le spa est un lieu où on est plus ré­cep­tif, où tous les sens sont en éveil, où on peut être dans la contem­pla­tion. C’est à par­tir de ce pos­tu­lat que l’équipe de He­ri­tage Awa­li a com­men­cé un pro­jet de ga­le­rie dans son spa, un lieu d’ailleurs conçu avec beau­coup d’es­thé­tisme où le vé­gé­tal et le mi­né­ral se re­joignent et offrent un en­semble har­mo­nieux. Ain­si est né SpArt, une ga­le­rie qui, à tra­vers les oeuvres de sept ar­tistes mau­ri­ciens, ajoute un élé­ment sen­so­riel en­core plus fort dans le voyage du spa.

À l’ori­gine, l’idée vient d’Hé­lène Cas­san et de Del­phine Tou­let, consul­tante et Cor­po­rate Ma­na­ger res­pec­ti­ve­ment de Se­ven Co­lours, qui vou­laient faire en­trer des oeuvres pour su­bli­mer et dé­co­rer le spa.

« On se di­sait com­ment su­bli­mer cette ca­bine ; Del­phine a pro­po­sé de mettre des oeuvres d’art. L’art et le spa fonc­tionnent bien en­semble par le cô­té sen­so­riel et émo­tion­nel. Les gens qui sont sen­sibles au well­ness le sont éga­le­ment à l’art. Comme le spa avait be­soin d’un ra­fraî­chis­se­ment, l’idée nous a sem­blé par­ti­cu­liè­re­ment ap­pro­priée » ex­plique Hé­lène Cas­san qui a lan­cé Se­ven Co­lours en même temps que s’ou­vrait He­ri­tage Awa­li. L’idée est par­ta­gée avec Clo­thilde Le­fé­bure, Lei­sure and Events Ma­na­ger du Do­maine de Bel Ombre, qui en parle à Char­lotte d’Hot­man de la ga­le­rie Imaaya, et ce­la a dé­bou­ché sur la créa­tion d’une vé­ri­table ga­le­rie. « On a vou­lu que les oeuvres soient en rap­port avec la re­laxa­tion, doux et apai­sant mais aus­si dy­na­mique comme le concept de Se­ven Co­lours » , ajoute Hé­lène. Clo­thilde Le­fé­bure ex­plique cette dé­marche dans un cadre ar­tis­tique

plus large. « Nous vou­lons ame­ner l’art sur le do­maine de Bel Ombre et créer un uni­vers par­ti­cu­lier avec le con­cours des ar­tistes mau­ri­ciens qui ne sont pas connus de tout le monde. Ils se­ront ex­po­sés à la clien­tèle de nos hô­tels mais éga­le­ment à ceux qui ré­sident sur le do­maine et aus­si aux ré­si­dents mau­ri­ciens qui fré­quentent le spa. C’est une réelle ex­pé­rience spa avec un pro­to­cole dans ce sens et le per­son­nel qui est for­mé pour par­ler des oeuvres qu’il s’ap­pro­prie. C’est un vé­ri­table tra­vail d’équipe » . Les sept ar­tistes choi­sis pour le lan­ce­ment sont le fait de Char­lotte d’Hot­man qui est de­ve­nue com­mis­saire de l’ex­po­si­tion. « Je vou­lais ra­jou­ter de la cou­leur dans un spa qui s’ap­pelle Se­ven Co­lours mais qui avait un ton neutre avec sur­tout des masques afri­cains. Ma dé­marche a aus­si in­clus le jar­din, les plantes, la vé­gé­ta­tion et les cou­leurs de Mau­rice. On a es­sayé de ré­par­tir les oeuvres se­lon l’es­pace

et l’es­prit à la ré­cep­tion, dans les ca­bines et l’es­pace yo­ga. Nous avons choi­si de ne pas prendre des oeuvres qui soient tristes ou trop vio­lentes et de prendre des ar­tistes d’ins­pi­ra­tions di­verses pour don­ner un meilleur aper­çu des ta­lents mau­ri­ciens. » . Les au­teurs de la tren­taine d’oeuvres ex­po­sées sont Ga­da Con­dreau, Kha­lid Naz­roo, Dé­vid, La­lit et Mi­la Gup­ta, Na­li­ni Tree­bo­hun et Éli­za­beth de Mar­cy Che­lin. Elles sont pro­po­sées à la vente pour une pé­riode de six mois. Les ar­tistes, à l’image de Kha­lid Naz­roo, sont évi­dem­ment ra­vis de

cette ini­tia­tive. « Le spa ap­porte du calme et de la dé­tente. Je tra­vaille dé­jà avec Char­lotte et j’ex­pose dans sa ga­le­rie. Je n’ai pas fait de tra­vaux spé­ci­fiques par rap­port à cette ex­po­si­tion car je tra­vaille tout le temps. C’est Char­lotte qui s’est char­gée du choix en fonc­tion de ce qui lui a sem­blé le plus ap­pro­prié pour le lieu » , dé­clare l’ar­tiste qui compte plus de 50 ans de car­rière main­te­nant.

Newspapers in French

Newspapers from Mauritius

© PressReader. All rights reserved.