Mo­na­co et Ba­nyuls: al­liés mé­di­ter­ra­néens

Le sou­ve­rain a inau­gu­ré mer­cre­di dans les Py­ré­nées-Orien­tales le Bio­di­ver­sa­rium, nou­veau par­te­naire de l’Ins­ti­tut océa­no­gra­phique pour des opé­ra­tions de pré­ser­va­tion et de mé­dia­tion

Monaco-Matin - - Monaco - CEDRIC VERANY À BA­NYULS

C’est la Mé­di­ter­ra­née qui nous réunit au­jourd’hui ». En inau­gu­rant, mer­cre­di, le Bio­di­ver­sa­rium de Ba­nyuls-sur-Mer, le sou­ve­rain a ré­su­mé la vo­lon­té qui l’a conduit à faire le dé­pla­ce­ment dans le dé­par­te­ment des Py­ré­nées-Orien­tales. Cet aqua­rium, où co­ha­bitent 300 es­pèces de poissons, est un site qui mêle à la fois le lu­dique et le scien­ti­fique et per­met au pu­blic de dé­cou­vrir des cher­cheurs en ac­tion. Un pas de plus pour la sta­tion bal­néaire, à quelques ki­lo­mètres de la fron­tière es­pa­gnole, où l’océa­no­lo­gie, comme en Prin­ci­pau­té, fait par­tie de l’ADN. Et le sou­ve­rain, dans son dis­cours, a rap­pe­lé les liens his­to­riques entre Mo­na­co et la com­mune de la côte Ver­meille.

Le sou­ve­nir d’Al­berter

Il y a un siècle, en ef­fet, Al­bert-1er avait fait de Ba­nyuls-sur-Mer un de ses sites pri­vi­lé­giés de re­cherche en Mé­di­ter­ra­née. Le Mu­sée océa­no­gra­phique a d’ailleurs res­sor­ti de ses ar­chives des images fil­mées à l’époque par l’en­tou­rage du sou­ve­rain et dif­fu­sées mer­cre­di soir dans le lobby de l’aqua­rium. Des images qui se­ront vi­sibles par les 80 000 vi­si­teurs que l’éta­blis­se­ment, qui ouvre ses portes au grand Le sou­ve­rain a dé­cou­vert mer­cre­di les ins­tal­la­tions du Bio­di­ver­sa­rium, dont l’aqua­rium réa­li­sé avec la col­la­bo­ra­tion des équipes du Mu­sée océa­no­gra­phique.

pu­blic sa­me­di, es­père re­ce­voir en une an­née d’ex­ploi­ta­tion. « Ce Bio­di­ver­sa­rium », a confir­mé le prince Al­bert II, «est un signe du dé­ve­lop­pe­ment de la sen­si­bi­li­sa­tion du pu­blic et d’un ré­seau d’ac­teurs concer­nés. C’est la pro­messe d’ac­tions nou­velles ». Au cha­pitre des­quelles, un par­te­na­riat si­gné entre l’Uni­ver­si­té Pierre-et-Ma­rie-Cu­rie (UPMC), ges­tion­naire du Bio­di­ver­sa­rium, et l’Ins­ti­tut océa­no­gra­phique de Mo­na­co.

La col­la­bo­ra­tion exis­tait, elle est au­jourd’hui for­ti­fiée en di­rec­tion de pro­jets concrets. «Nous sommes un peu comme un grand frère pour le Bio­di­ver­sa­rium », sou­ligne Ro­bert Cal­ca­gno, di­rec­teur gé­né­ral de l’Ins­ti­tut océa­no­gra­phique. Les équipes du Mu­sée océa­no­gra­phique ont en ef­fet ap­por­té leur ex­per­tise pour l’ins­tal­la­tion et l’ou­ver­ture du site de Ba­nyuls. « Nous se­rons au­jourd’hui

pois­son pi­lote dans d’autres ac­ti­vi­tés, dont la contri­bu­tion du Bio­di­ver­sa­rium au dé­ve­lop­pe­ment des aires ma­rines pro­té­gées en Mé­di­ter­ra­née», via une contri­bu­tion fi­nan­cière au fonds fi­du­ciaire pour cette cause sou­te­nue par le sou­ve­rain et l’État fran­çais. À ce titre, Ba­nyuls pos­sède dé­jà une ré­serve na­tu­relle ma­rine, créée en 1974, qui de­meure unique en France. Par­mi les autres concor­dances, une vo­lon­té af­fi­chée de dé­ve­lop­per la mé­dia­tion scien­ti­fique au­tour des ques­tions qui touchent la Mé­di­ter­ra­née. Mais aus­si un sou­tien aux ex­plo­ra­tions scien­ti­fiques de Mo­na­co, où des cher­cheurs de l’UPMC pour­ront em­bar­quer.

Nou­vel élan

« C’est un nou­vel élan que nous vou­lons don­ner entre notre uni­ver­si­té et les ins­ti­tu­tions de la mer en Prin­ci­pau­té », com­plète Jean Cham­baz, pré­sident de l’UPMC. Et Ro­bert Cal­ca­gno d’es­pé­rer « le dé­ve­lop­pe­ment d’un ac­cord-cadre, plus large, de par­te­na­riat entre l’Ins­ti­tut océa­no­gra­phique, le CNRS et l’UPMC qui compte trois sta­tions: Ville­franche-sur-Mer, Ros­coff et Ba­nyuls». L’al­liance, en né­go­cia­tion, pour­rait être cé­lé­brée au cours de la Mo­na­co Ocean Week en avril pro­chain.

(Pho­to Ré­my Mi­che­lin) (Pho­to Mi­chel Da­gni­no)

La conven­tion de par­te­na­riat a été si­gnée sous l’oeil du sou­ve­rain.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.