Rap­pel de mé­di­ca­ments à base de val­sar­tan

Monaco-Matin - - France -

De nou­veaux rap­pels de mé­di­ca­ments à base de val­sar­tan ont été an­non­cés, hier, en France par l’agence du mé­di­ca­ment (ANSM) à cause de la pré­sence d’une sub­stance clas­sée comme pro­ba­ble­ment can­cé­ro­gène, ce qui va en­traî­ner des rup­tures de stock après une pre­mière vague de rap­pels dé­but juillet. Au to­tal, le cu­mul des deux rap­pels touche trois-quarts de ces mé­di­ca­ments uti­li­sés en cas d’in­suf­fi­sance car­diaque, d’hy­per­ten­sion ar­té­rielle et après un in­farc­tus car­diaque ré­cent. Entre , et , mil­lion de pa­tients en France suivent ce trai­te­ment. Le pre­mier rap­pel, pro­non­cé au ni­veau in­ter­na­tio­nal et qui concer­nait neuf marques, avait été mo­ti­vé par la pré­sence d’une im­pu­re­té, la N-ni­tro­so­di­mé­thy­la­mine (NDMA), sub­stance clas­sée comme pro­ba­ble­ment can­cé­ro­gène chez l’homme. La so­cié­té chi­noise Zhe­jiang Hua­hai Phar­ma­ceu­ti­cals avait d’abord été mise en cause, avant que deux autres la­bo­ra­toires chi­nois, Run­du Phar­ma et Tia­nyu Pharm, soient à leur tour épin­glés.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.