La po­lice ju­di­ciaire de Nice dé­joue deux home-ja­ckings à An­tibes et Cannes

Monaco-Matin - - Côte D’azur - CH. P.

Trois mal­fai­teurs, ori­gi­naires de Cannes-La Boc­ca, du Can­net et de Grasse, dorment de­puis ce wee­kend en pri­son. Mis en exa­men pour as­so­cia­tion de mal­fai­teurs en vue de com­mettre un crime (en l’oc­cur­rence des vols à main ar­mée au do­mi­cile de couples ai­sés), ils ont été pla­cés en dé­ten­tion pro­vi­soire comme le sou­hai­tait le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Grasse. Il faut pré­ci­ser que le trio est dé­jà connu de la jus­tice. Le lea­der, âgé de 38 ans, a dé­jà été condam­né pour bra­quage par le pas­sé.

Cam­brio­lage d’une bou­lan­ge­rie

Un qua­trième com­parse, sans ca­sier ju­di­ciaire, a été re­mis en li­ber­té sous contrôle ju­di­ciaire. L’in­di­vi­du, sa­la­rié dans une en­tre­prise du bâ­ti­ment, est soup­çon­né par les en­quê­teurs de la BRBP de Nice (bri­gade de ré­pres­sion du ban­di­tisme et du proxé­né­tisme) d’avoir ren­sei­gné le trio sur la confi­gu­ra­tion des lieux et la ca­rac­té­ris­tique des sys­tèmes d’alarme. Les hommes de la BRI (la bri­gade de re­cherche et d’in­ter­ven­tion), spé­cia­li­sés dans la sur­veillance de sus­pects, épiaient de­puis des mois leurs faits et gestes de jour comme de nuit. C’est ain­si qu’ils ont pu consta­ter des re­pé­rages et même des in­tru­sions dans deux pro­prié­tés cos­sues d’An­tibes et de Cannes.

La PJ pense avoir ac­cu­mu­lé suf­fi­sam­ment d’in­dices pour dé­mon­trer que cette bande pré­pa­rait des « va­dom », des vols à main ar­mée à do­mi­cile dans le jar­gon po­li­cier. Entre-temps, dans la nuit du 13 au 14 dé­cembre der­nier, cette même équipe est en­trée par ef­frac­tion dans une bou­lan­ge­rie ave­nue Fran­cis-Ton­ner à Cannes. Les cam­brio­leurs sont re­par­tis avec un coffre-fort conte­nant plu­sieurs mil­liers d’eu­ros de re­cette.

Il a été dé­ci­dé de les in­ter­pel­ler mar­di soir. Pla­cés en garde à vue, deux des mal­fai­teurs ont re­con­nu leur par­ti­ci­pa­tion au vol du cof­fre­fort. Le lea­der a re­fu­sé de ré­pondre aux ques­tions. Lors des per­qui­si­tions, ca­goules, dis­queuse, pied-de-biche, pis­to­lets d’alarme et un scoo­ter vo­lé ont été pla­cés sous scel­lés.

Le par­quet a dé­ci­dé d’ou­vrir une in­for­ma­tion ju­di­ciaire. Au­tre­ment dit, un juge d’ins­truc­tion pour­suit les in­ves­ti­ga­tions avec la po­lice ju­di­ciaire, per­sua­dé que cette équipe, com­po­sée d’hommes âgés de 24 à 38 ans, a sans doute sé­vi ailleurs dans le dé­par­te­ment.

(Pho­to AFP)

Une équipe de mal­fai­teurs était sur­veillée de­puis des mois par des po­li­ciers de la BRI de Nice

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.