Monaco-Matin

Un temps de réaction réduit

- Pas d’alerte « naturelle »

■ 2 à 7 minutes

C’est le temps que mettrait à atteindre la côte d’Azur un tsunami provoqué par un séisme le long de la faille Ligure. C’est le pire des scénarios. La proximité de cette zone sismique rend inopérant tout système d’alerte.

1 h 12 au maximum

Un événement qui trouverait son origine sur la faille nord maghrébine laisserait un temps de réaction plus long. Mais néanmoins limité. Selon les calculs du BRGM, la vague ainsi provoquée mettrait entre 1 h 07 et 1 h 12 au maximum à traverser la Méditerran­ée pour venir frapper le rivage des Alpes-Maritimes.

Le « repli de la mer » qui précède parfois les tsunamis a souvent été décrit. Mais ce phénomène annonciate­ur ne se produirait pas sur la Côte d’Azur.

En raison de la topographi­e des fonds marins, dans le meilleur des cas l’abaissemen­t du niveau des eaux atteindrai­t tout au plus 10 cm. Trop peu pour constituer un « système d’alerte naturelle ».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco