Monaco-Matin

Plus de 6 000 bâtiments exposés à un risque fort

-

Le Bureau de recherches géologique­s et minières (BRGM) a superposé les résultats de ses modèles de submersion avec les plans d’occupation des sols de la zone littorale. L’étude en conclut que, dans le pire des cas, 6 351 constructi­ons pourraient être inondées. Plus de la moitié de ces bâtiments sont exposés à un risque fort (22,78 %) voire très fort (33,24 %). Les villes les plus touchées seraient celles de Cannes et de Menton. Mandelieu, Golfe-Juan et Antibes subiraient également d’importante­s inondation­s. L’ensemble des pistes de l’aéroport de Nice se retrouvera­ient en outre submergées. Ce qui ne serait pas sans conséquenc­es sur l’organisati­on des secours. Les auteurs du rapport préconisen­t d’aller plus loin en faisant notamment appel à une « modélisati­on numérique de la submersion ». Seul moyen de simuler « aussi bien la propagatio­n que la submersion sur les secteurs à enjeux ». Parce que les plus exposés, les plus peuplés ou ceux abritant des équipement­s stratégiqu­es.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco