Monaco-Matin

Escroqueri­e à la viande chevaline : jusqu’à trois ans de prison ferme requis

-

Jusqu’à cinq ans de prison dont deux avec sursis ont été requis par le procureur de la République hier à Marseille, contre dix-huit prévenus français, belges et néerlandai­s mis en cause dans une vaste affaire d’escroqueri­e à la viande chevaline. Il est reproché à ces maquignons, rabatteurs, vétérinair­es et bouchers, d’avoir introduit dans la filière alimentair­e des animaux impropres à la consommati­on au moyen de faux documents. Le procès doit se terminer vendredi.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco