Monaco-Matin

La fortune secrète de Poutine révélée par des journalist­es ?

Une enquête d’un consortium de journalist­es d’investigat­ion et d’un média indépendan­t russe a permis de mettre au jour le lien entre 86 sociétés et la fortune supposée du président russe.

- E. G.

Une sorte de coopérativ­e informelle regroupant des entreprise­s et des ONG abriterait les avoirs de Vladimir Poutine.

Un consortium de journalist­es d’investigat­ion russe a établi des liens entre 86 entreprise­s ou ONG dont les employés utilisaien­t le même serveur de messagerie pour communique­r entre eux au sujet d’actifs valant des milliards d’euros. Une sorte de coopérativ­e informelle qui pourrait bien gérer en fait la fortune de Vladimir Poutine. Quel lien pourrait bien unir le fils d’un vieil ami du président russe, une associatio­n de défense des traditions maritimes, quelquesun­s des oligarques les plus riches de Russie et de simples employés de la Rossiya, souvent présentée comme « la banque du Kremlin » ? Rien a priori. Si ce n’est leurs adresses électroniq­ues, présentant toutes le même nom de domaine : LLCInvest.ru. Une signature qui pourrait bien avoir trahi les gardiens de la fortune secrète du Président russe.

Une enquête du consortium de journalist­es d’investigat­ion Organized crime and corruption reporting project (OCCRP) et du média indépendan­t russe Meduza, a tissé un lien entre 86 entreprise­s et ONG.

Près de 4,5 milliards d’euros d’actifs

Selon eux, cette nébuleuse s’apparente à une sorte de coopérativ­e secrète abritant les avoirs de Vladimir Poutine. Ses membres s’échangent en effet des mails pour gérer les travaux de plomberie dans une villa, réserver un jet privé ou prendre des participat­ions dans des entreprise­s. Pourtant, ils n’ont souvent aucun lien profession­nel entre eux. La propriété des villas et des yachts dont il est question a d’ailleurs parfois été revendiqué­e par des milliardai­res russes proches du pouvoir. C’est le cas notamment du « palais de Poutine », une immense propriété au bord de la mer Noire financée par Rossiya Bank, ou encore de la Villa Sellgren, sur les rives du golfe de Finlande, détenue officielle­ment par le groupe Sibur de Gennady Timchenko. Sauf que ces deux résidences sont régulièrem­ent présentées comme des lieux de villégiatu­re de Vladimir Poutine. L’enquête de l’OCCRP et du journal Meduza va plus loin.

Elle établit que plusieurs entités reliées à ces actifs échangent entre elles au travers d’adresses Internet présentant la même signature. Toutes sont hébergées par un seul prestatair­e informatiq­ue, la société Moskomsvya­z. Les journalist­es ont bénéficié d’une fuite interne qui leur a permis avoir accès à de nombreuses correspond­ances.

De quoi reconstitu­er les liens d’une toile invisible qui gère près de 4,5 milliards d’euros d’actifs ! La fortune cachée de Poutine ?

 ?? (Photo AFP) ??
(Photo AFP)
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from Monaco