Ob­jec­tif « Zé­ro Zbel » sur nos plages

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine -

Al’oc­ca­sion de la jour­née mon­diale pour le net­toyage des plages qui a lieu le 15 sep­tembre, l’as­so­cia­tion ZE­RO ZBEL, avec le sou­tien de la fon­da­tion HEINRICH BÖLL (fon­da­tion à but non­lu­cra­tif pré­sente au Ma­roc de­puis 2014 qui oeuvre pour un dé­ve­lop­pe­ment dé­mo­cra­tique et du­rable), pu­blie les ré­sul­tats d’une ana­lyse des dé­chets so­lides pré­sents sur les plages ma­ro­caines. Zé­ro Zbel est une as­so­cia­tion en­vi­ron­ne­men­tale qui a pour ob­jec­tif d’en­cou­ra­ger les chan­ge­ments d’état d’es­prit et de com­por­te­ment, et de pro­mou­voir des ac­tions ci­toyennes au­tour de la sau­ve­garde de l’en­vi­ron­ne­ment. L’as­so­cia­tion vise à fa­vo­ri­ser la col­lecte et la dif­fu­sion d’in­for­ma­tions en­vi­ron­ne­men­tales et de faire évo­luer le cadre ré­gle­men­taire au Ma­roc en la ma­tière. Après une en­quête sur l’uti­li­sa­tion des sacs plas­tique, Ze­ro Zbel a cette fois réa­li­sé une étude de mars à août 2018, pour la­quelle 40 vo­lon­taires ont me­nés des ana­lyses de dé­chets sur 26 plages de Bou­j­dour au sud à Sai­dia au nord. Ces au­dits ont été réa­li­sés hors sai­son es­ti­vale et pen­dant l’été par sou­ci de re­pré­sen­ta­ti­vi­té.

Les in­ter­ve­nants ont pro­cé­dé en uti­li­sant une mé­tho­do­lo­gie dé­fi­nie par le mou­ve­ment international Break Free From Plas­tic. Sur chaque plage une zone de 400 m2, re­pré­sen­ta­tive de l’état moyen du lieu, a été dé­li­mi­tée. Les dé­chets de plus de 5mm ont été col­lec­tés, triés en une ving­taine de ca­té­go­ries puis comp­ta­bi­li­sés au sein d’une base de don­née. L’es­ti­ma­tion du nombre de micro-dé­chets a éga­le­ment été réa­li­sé par comp­tage à l’oeil nu, sur une sé­rie d’échan­tillons de 1m² de plage.

36 280 dé­chets ont été col­lec­tés, ca­rac­té­ri­sés et ana­ly­sés afin de connaître leur na­ture et leur ori­gines in­dus­triels, et les ré­sul­tats ont été sans ap­pel : 35 dé­chets par m2 et 180 micro dé­chets par m2. La pol­lu­tion est donc très éten­due et sur­tout pro­blé­ma­tique.

L’étude a ré­vé­lé que l’es­sen­tiel des dé­chets est is­su de pro­duits com­mer­cia­li­sés par une poi­gnée de grandes en­tre­prises in­dus­trielles. Les 5 dé­chets les plus pré­sents sont : les bou­teilles de so­da, eau, jus et leurs bou­chons en plas­tique (18%), les cordes et fi­lets de pêche (13%), les bâ­ton­nets de su­cettes et co­ton tiges (10%), les sacs en plas­tique (9%) et en­fin les pa­cka­gings en plas­tique (6%). Le plas­tique est donc la prin­ci­pale source de dé­chets pol­luant nos plages.

Le Ma­roc a été dé­si­gné par­mi les 20 pays qui re­jettent le plus de plas­tique dans les océans. Dans ce sens, Zé­ro Zbel or­ga­ni­se­ra dans les pro­chains mois une sé­rie d’ate­liers de ré­flexion im­pli­quant dif­fé­rentes par­ties pre­nantes (as­so­cia­tions, en­tre­prises, élus lo­caux…) afin de trou­ver des so­lu­tions et re­com­man­da­tions qui de­vront in­ter­ve­nir à tous les ni­veaux de la chaine de va­leur. Des ré­sul­tats alar­mants, re­flets d’une triste réa­li­té et d’un manque de ci­visme dé­con­cer­tant. Il est donc urgent que cha­cun de nos conci­toyens prenne conscience de l’im­por­tance de pré­ser­ver nos plages.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.