Les ré­sul­tats d’Alliances tou­jours au vert au 1er se­mestre 2018

La Nouvelle Tribune - - Finances - A. Loud­ni

Le 1er se­mestre 2018 confirme le re­tour d’Alliances à la pro­fi­ta­bi­li­té. En ef­fet, de­puis la mise en place du plan de re­struc­tu­ra­tion par le groupe en 2016, les ré­sul­tats sont en hausse.

Ain­si, au pre­mier se­mestre 2018, le chiffre d’af­faires s’éta­blit à 1,79 mil­liard de DH en­re­gis­trant une hausse de 17%. Le ré­sul­tat net s’éta­blit à 123 MDH contre 52 MDH au pre­mier se­mestre 2018, en hausse de 136%. Même per­for­mance du cô­té du RNPG en pro­gres­sion de 250% à 112 MDH contre 32 MDH réa­li­sé à la même pé­riode 1 an au­pa­ra­vant. Cette per­for­mance s’ex­plique prin­ci­pa­le­ment par l’aug­men­ta­tion de l’ac­ti­vi­té conju­guée à la baisse de 30% des charges d’ex­ploi­ta­tion et à la contrac­tion de 22% des frais fi­nan­ciers.

Concer­nant la dette fi­nan­cière nette du groupe, elle a en­re­gis­tré une baisse de 25% pas­sant de 4 mil­liards de di­rhams au 30 juin 2017 à 3 mil­liards de di­rhams au 30 juin 2018 dont 1.9 mil­liard de di­rhams est en cours de re-pro­fi­lage.

Les pers­pec­tives d’Alliances

Le groupe Alliances « s’est do­té d’une nou­velle vi­sion stra­té­gique, celle-ci re­pose sur un pro­gramme de dé­ve­lop­pe­ment so­lide, lui per­met­tant d’as­su­rer une ren­ta­bi­li­té du­rable pour ses ac­tion­naires ». Le nou­veau bu­si­ness mo­del du groupe s’ar­ti­cule au­tour de cinq axes ma­jeurs a ex­pli­qué Adil Am­mor, di­rec­teur gé­né­ral du groupe Alliances, lors d’une confé­rence te­nue mar­di 2 oc­tobre. Il est en ef­fet ques­tion de l’adap­ta­tion de l’offre de pro­duits au bud­get des mé­nages à tra­vers le lan­ce­ment de pro­grammes im­mo­bi­liers moyen stan­ding. Le groupe en­vi­sage éga­le­ment le ren­for­ce­ment de l’ac­ti­vi­té lo­tis­se­ment, la conso­li­da­tion de sa pré­sence en Afrique Sub­sa­ha­rienne, le dé­ve­lop­pe­ment de l’ac­ti­vi­té pres­ta­tion de ser­vices (MOD, contrac­tant gé­né­ral, clés en main…), et en­fin l’ap­pli­ca­tion d’une po­li­tique de fi­nan­ce­ment ri­gou­reuse ba­sée sur une prise de risque me­su­rée et sur un sui­vi de ra­tios stricts d’en­det­te­ment et d’in­di­ca­teurs de ren­ta­bi­li­té bien dé­fi­nis. En tout, pour les 5 pro­chaines an­nées, le groupe dis­pose de 29 pro­jets re­pré­sen­tant une consis­tance iden­ti­fiée de 32 000 uni­tés pour un CA de 17 mil­liards de MAD. Le pôle ha­bi­tat so­cial et in­ter­mé­diaire dis­pose de 15 pro­jets en cours pour un chiffre d’af­faires to­tal de 3.3 mil­liards de MAD. Par ailleurs 4 nou­veaux pro­jets sont lan­cés ou en cours de lan­ce­ment d’une VIT to­tale de 8.6 mil­liards.

Concer­nant le pôle ha­bi­tat ré­si­den­tiel et gol­fique, il dis­pose de 7 pro­jets en cours re­pré­sen­tant un chiffre d’af­faires to­tal de 2.5 mil­liards de MAD, ain­si que le pro­jet Aken­za 4 lan­cé en 2018 d’une VIT de 149 MDH.

Le Pôle Afrique Sub­sa­ha­rienne compte pour sa part 2 pro­jets avec, se­lon le ma­na­ge­ment, d’autres op­por­tu­ni­tés qui sont à l’étude.

Le groupe Alliances af­fiche ain­si un dy­na­misme re­nou­ve­lé dont les ré­sul­tats fi­nan­ciers té­moignent.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.