Forte mo­bi­li­sa­tion pour sau­ver la Daya de Dar Bouaz­za

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - A.L.

Les ca­saouis et ha­bi­tants de Dar Biouaz­za ont ré­pon­du pré­sent à l’ap­pel à la mo­bi­li­sa­tion sur le site de la Daya de Dar Bouaz­za lan­cé dans les mé­dias et sur les ré­seaux so­ciaux par les as­so­cia­tions Dar B’na et le GOMAC (Groupe d’Ornithologie du Ma­roc). En ef­fet, sa­me­di 24 no­vembre, près de 700 per­sonnes se sont dé­pla­cés pour ex­pri­mer leur sou­tient pour la pré­ser­va­tion du site et faire en sorte qu’il soit clas­sé « Ré­serve na­tu­relle ». « C’est en­cou­ragent pour nous, de voir que les gens portent un réel un in­té­rêt pour ce site », ex­plique Sa­fia Ouaz­za­ni, membre de l’as­so­cia­tion «Dar B’Na».

Plu­sieurs as­so­cia­tions et re­pré­sen­tants de la so­cié­té ci­vile ont éga­le­ment pris part à cette mo­bi­li­sa­tion : GREPOM , Bah­ri, Co­li­bris Ma­roc, Sur­fri­der Foun­da­tion Ma­roc, les Ha­bi­tants de Na­wrass, Al Ikram, Ze­ro Dé­chet, Low Tech Lab ain­si que les re­pré­sen­tants du syn­di­cat de co­pro­prié­taires de la ré­si­dence « Les dunes de la cor­niche », ri­ve­rains de la Daya.

Les grands ab­sents de cette mo­bi­li­sa­tion furent le Pré­sident de la com­mune de Dar Bouaz­za, le Pa­cha de Dar Bouaz­za, le Gou­ver­neur de la pro­vince de Noua­ceur, le Wa­li de la ré­gion Ca­sa Set­tat, le Pré­sident de ré­gion de Ca­sa Set­tat, le Di­rec­teur de l’Agence du Bas­sin Hy­drau­lique du Bou­re­greg et de la Chaouia, le Gou­ver­neur - Di­rec­teur Gé­né­ral de l’Agence Ur­baine de Ca­sa­blan­ca, le Di­rec­teur de l’Agence Na­tio­nale de la Conser­va­tion Fon­cière du Ca­dastre et de la Car­to­gra­phie de Bous­kou­ra. Les or­ga­ni­sa­teurs ont ce­pen­dant no­té la pré­sence de membres de la com­mune de Dar Bouaz­za (in­gé­nieur et ar­chi­tecte).

« Au-de­là de la mo­bi­li­sa­tion et du nombre de per­sonnes pré­sentes, c’était im­por­tant pour nous que les gens viennent faire l’ex­pé­rience de la Daya, un lieu très par­ti­cu­lier, pai­sible… à dé­cou­vrir », sou­ligne Mme Ouaz­za­ni.

En ef­fet, la Daya pré­sente un ré­ser­voir de bio­di­ver­si­té ex­cep­tion­nel : une flore et une faune très di­ver­si­fiées avec près de 180 es­pèces d’oi­seaux, dont cer­taines rares et me­na­cées. Une pé­ti­tion a éga­le­ment été lan­cée sur le site Avaaz, ré­col­tant à ce jour 2022 si­gna­tures. Pour rap­pel, au cours de la se­maine du 12 no­vembre, l’as­so­cia­tion Dar B’na et le GOMAC avaient pu consta­ter que des en­gins de chan­tiers avaient dé­li­bé­ré­ment com­blé par di­vers tra­vaux de ter­ras­se­ment et de rem­blais, les ca­na­li­sa­tions qui per­mettent l’ali­men­ta­tion en eau de la Daya via la source Ain Mes­rou­bia. Les per­sonnes qui se sont dé­pla­cés le 24 no­vembre ont pu consta­ter ces dé­pla­ce­ments sous l’oeil vi­gi­lant d’un huis­sier de jus­tice.

Quelques jours après la ma­ni­fes­ta­tion, l’ali­men­ta­tion en eau de la zone sud de la Daya cou­pée par la source prin­ci­pale a été dé­ga­gée. Un si­gnal po­si­tif, se­lon Sa­fia Ouaz­za­ni, pour la suite du pro­jet, à sa­voir clas­ser la Daya « ré­serve na­tu­relle ».

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.