“Mettre l’in­tel­li­gence col­lec­tive au ser­vice de la sé­cu­ri­té so­ciale”

Ren­contres de la CMR

La Nouvelle Tribune - - Finances - Afi­fa Das­sou­li

La Caisse Ma­ro­caine des Re­traites (CMR), inau­gure un cycle de Ren­contres Scien­ti­fiques, dont la pre­mière édi­tion s’est te­nue lun­di der­nier 10 Dé­cembre 2018, à son siège so­cial.

Dans son in­ter­ven­tion de bien­ve­nue, le di­rec­teur de la CMR, Lot­fi Bou­jen­dar, a mar­qué l’in­té­rêt de la caisse de re­traite qu’il di­rige, pour la re­cherche scien­ti­fique, l’in­no­va­tion, le dé­ve­lop­pe­ment et la ré­so­lu­tion des pro­blé­ma­tiques com­plexes, qui per­mettent de mettre l’in­tel­li­gence col­lec­tive au ser­vice de la sé­cu­ri­té so­ciale.

C’est à ce titre que la CMR compte ren­for­cer la col­la­bo­ra­tion avec les uni­ver­si­tés et en­ga­ger un dé­bat so­cial. Dès lors, la pre­mière ren­contre scien­ti­fique en ques­tion a re­grou­pé des uni­ver­si­taires, cher­cheurs de re­noms et pro­fes­seurs dans dif­fé­rentes dis­ci­plines scien­ti­fiques, aux cô­tés de per­son­na­li­tés spé­cia­listes de la re­traite à l’échelle na­tio­nale et in­ter­na­tio­nale. Ain­si, le thème gé­né­rique de cette jour­née « Ce que peut ap­por­ter la re­cherche scien­ti­fique aux ques­tions liées à la sé­cu­ri­té so­ciale » a été trai­té au­tour de deux pa­nels, le pre­mier por­tant sur « l’en­jeu et dé­fis du sec­teur de la sé­cu­ri­té so­ciale » et le se­cond sur « La re­cherche scien­ti­fique au ser­vice de la sé­cu­ri­té so­ciale ». Si l’on ne peut rap­por­ter le dé­tail de toutes les in­ter­ven­tions toutes aus­si in­té­res­santes les unes que les autres, celle de M. Anas Ka­rine res­pon­sable à la CMR qui por­tait sur les en­jeux et dé­fis du sec­teur de la sé­cu­ri­té so­ciale, nous a sem­blé fort in­té­res­sante. Et tout par­ti­cu­liè­re­ment dans sa par­tie por­tant sur les prin­ci­paux dé­fis de notre pays en ma­tière de pro­tec­tion so­ciale : pour M. Ka­rine ces der­niers portent sur la fai­blesse du taux de cou­ver­ture, qui est de 55% chez nous contre 61% en moyenne dans le monde, pour la ma­la­die et res­pec­ti­ve­ment 41% et 67% pour la re­traite.

De même que ce­lui qui porte sur la vieillesse de la po­pu­la­tion ma­ro­caine avec le constat qu’elle va tri­pler en 2050 avec 10 mil­lions de per­sonnes âgées soit 25% de la po­pu­la­tion contre 10% au­jourd’hui. Les consé­quences de ces constats re­lèvent d’autres dé­fis comme l’in­sou­te­na­bi­li­té des ré­gimes de re­traite, comme le montre la pro­jec­tion de l’évo­lu­tion des ré­serves en nette baisse et donc celle du nombre d’an­nées avant épui­se­ment des ré­serves des dif­fé­rentes caisse de re­traite, la CNSS , le RCAR et la CMR. Sans comp­ter qu’au ni­veau ma­cro-éco­no­mique, l’autre consé­quence de taille porte sur la dé­gra­da­tion de la mo­bi­li­sa­tion de l’épargne ins­ti­tu­tion­nelle dont la baisse ver­ti­gi­neuse pré­vue est de -25% sur les 20 pro­chaines an­nées alors que le be­soin de fi­nan­ce­ment de l’éco­no­mie du Ma­roc at­teint 4% du PIB.

Ce sont des in­ter­ven­tions de haut ni­veau d’un so­cio­logue, éco­no­mètre, da­ta-scien­tist, ju­riste, spé­cia­liste de la mo­dé­li­sa­tion ma­thé­ma­tique et ac­tuaire, qui dans le se­cond pa­nel, ont dé­mon­tré que dans les ré­gimes de re­traite la pré­vi­sion, l’ac­tua­li­sa­tion de don­nées, leurs in­ter­pré­ta­tions dans le temps et donc l’uti­li­sa­tion de mé­thodes scien­ti­fiques pré­valent dans toute ré­forme et sta­bi­li­sa­tion et pé­ren­ni­sa­tion des ré­gimes de re­traite et ce quels qu’il soient, par ré­par­ti­tion ou ca­pi­ta­li­sa­tion.

Cette jour­née au­ra « per­mis de dé­battre des pro­blé­ma­tiques et des en­jeux aux­quels fait face au­jourd’hui le sec­teur de la sé­cu­ri­té so­ciale au Ma­roc, de car­to­gra­phier la pro­duc­tion scien­ti­fique en la ma­tière, tout en met­tant en exergue l’im­por­tance de créer une sy­ner­gie so­lide et pé­renne entre les ac­teurs de la sé­cu­ri­té so­ciale et le monde aca­dé­mique » comme le pré­cise le com­mu­ni­qué de presse de la CMR pu­blié à cette oc­ca­sion.

D’ailleurs, pour ac­ter qu’il s’agit pour la CMR de lan­cer un cycle de ré­flexion et de par­tage, une conven­tion a été si­gnée en marge de l’évé­ne­ment avec le Centre Na­tio­nal pour la Re­cherche Scien­ti­fique et Tech­nique (CNRST) afin de contri­buer à la pro­mo­tion de la Re­cherche Scien­ti­fique en pri­mant les meilleurs tra­vaux de re­cherche por­tant sur les do­maines d’ac­ti­vi­tés de la CMR en par­ti­cu­lier et les do­maines de la sé­cu­ri­té so­ciale en gé­né­ral. De même, la CMR a éga­le­ment conclu un ac­cord de coo­pé­ra­tion avec le Centre In­ter­na­tio­nal de For­ma­tion de l’Or­ga­ni­sa­tion In­ter­na­tio­nale du Tra­vail (CIF-OIT) pour le dé­ve­lop­pe­ment d’ex­per­tise et le ren­for­ce­ment des ca­pa­ci­tés ins­ti­tu­tion­nelles dans le do­maine de la re­traite…

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.