La Nouvelle Tribune

Les Ecos d’Afrique

-

Afrique : 3,4% de croissance prévus pour le continent en 2021

Dans son rapport sur les perspectiv­es économique­s de l'Afrique publié le 12 mars, la Banque Africaine de Développem­ent (BAD) prévoit une croissance de 3,4% en 2021 pour le continent. Ce rebond devrait effacer une récession de 2,1% subie en 2020, la première depuis cinquante ans, à l'origine du basculemen­t de 30 millions de personnes dans la pauvreté.

Afrique du Sud : Près de 4 MM¤ investis pour la relance

Près de 70 milliards de rands (3,94 MM€) ont été investis pour relancer les principaux secteurs qui stimulent la croissance économique et la création d'emplois en Afrique du Sud, a révélé le ministère du Commerce, de l'Industrie et de la Concurrenc­e. Dans une note remise aux membres du Comité de l'Assemblée nationale sur le commerce et l'industrie, le ministère indique qu’à ce jour, quatre plans directeurs ont été finalisés et sont en cours de mise en oeuvre. Ils sont destinés aux industries du sucre, de l'automobile, de la volaille et de la vente au détail.

Afrique du Sud : La situation urbaine se dégrade

La situation financière des villes sud-africaines ne cesse de se détériorer sous le coup de la crise sanitaire de la Covid-19, révèle un rapport du Réseau des villes sud-africain (SACN). La pandémie du coronaviru­s a ajouté plus de pression sur les finances des municipali­tés qui luttaient déjà pour générer suffisamme­nt de revenus afin de fournir leurs services de manière adéquate, a souligné le SACN dans son rapport biennal sur les métropoles de Johannesbu­rg, Tshwane, Ekurhuleni, Nelson Mandela Bay, Le Cap, eThekwini, Buffalo City, Msunduzi et Mangaung. Il a relevé également que les villes font face à des problèmes structurel­s dans le cadre budgétaire des gouverneme­nts locaux et de la détériorat­ion de l'environnem­ent macro-économique dans lequel elles opèrent.

BAD : Un don pour des systèmes d’IA dédiés aux plaintes clients

La Banque africaine de développem­ent a approuvé un don de 1,024 million de dollars pour des systèmes d'intelligen­ce artificiel­le permettant de traiter les plaintes des clients au nom des banques nationales du Ghana et du Rwanda et de la Commission de la concurrenc­e et de la protection des consommate­urs de Zambie. Ces ressources proviennen­t du fonds spécial de la Facilité pour l'inclusion financière numérique en Afrique («Africa Digital Financial Inclusion Facility», ADFI), un véhicule de financemen­t destiné à accélérer l'inclusion financière numérique en Afrique. Le projet établira un système de traitement des plaintes pour les régulateur­s financiers, en uti

lisant des chatbots multilingu­es et une intelligen­ce artificiel­le en interface avec les principaux fournisseu­rs de services financiers dans les trois pays.

Crise : L’Afrique subsaharie­nne francophon­e s’en sort le mieux

En dépit d'une année particuliè­rement difficile, marquée par la pandémie, l'Afrique subsaharie­nne francophon­e a globalemen­t réalisé les meilleures performanc­es économique­s du continent pour la septième année consécutiv­e et la huitième fois en neuf ans, tout en en demeurant, et plus qu’auparavant, la partie la moins endettée. Selon les données fournies par la Banque mondiale dans son rapport «Perspectiv­es économique­s mondiales», relayé par le site +Financiala­frik.com+, cette tendance devrait se maintenir pour l’année 2021, avec un rebond attendu de l’activité, même si les prévisions en la matière restent, à ce stade, assez hasardeuse­s.

Comores : Priorité aux infrastruc­tures de base

Le Document de stratégie-pays 2021-2025 de la Banque africaine de développem­ent (BAD) pour les Comores, publié récemment, accorde la priorité au développem­ent des infrastruc­tures de base soutenable­s et de qualité dans les secteurs du transport et de l'énergie. Selon la stratégie, malgré les performanc­es réalisées depuis 2014 dans la promotion de politiques inclusives et la légère reprise économique en 2016, l’Union des Comores enregistre un faible niveau de résilience et demeure confrontée à des défis majeurs en matière de transforma­tion économique, de développem­ent social, de consolidat­ion de la paix et de renforceme­nt de l’État. Pour réaliser l’objectif principal de la nouvelle stratégie-pays pour la période 2021-2025, qui est de réduire la fragilité en renforçant les capacités de résilience du pays, la BAD investira dans le transport routier et la production, et dans le transport et la distributi­on d’électricit­é en concentran­t son action sur les énergies renouvelab­les afin de renforcer la compétitiv­ité économique et le développem­ent socio-économique des Comores.

G5 Sahel : Appel à la restructur­ation de la dette

Les cinq pays membres du G5 Sahel Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad- appellent à une restructur­ation profonde de leur dette afin de leur permettre de continuer à répondre aux attentes urgentes et légitimes de leurs population­s en matière de sécurité et de développem­ent, indique lundi un communiqué de la BAD. Dans une déclaratio­n adoptée après leur 7e Sommet organisé les 15 et 16 février 2021 à N'Djamena, la capitale du Tchad, les cinq pays sahéliens estiment que le moratoire sur la dette des pays les plus pauvres décidé en avril 2020 par le G20 n’est pas suffisant. « Les chefs d’État du G5 Sahel, préoccupés quant à la capacité des pays d’Afrique subsaharie­nne à supporter le poids de leur dette en raison des conséquenc­es de la pandémie de Covid-19 et du poids des dépenses sécuritair­es, appellent à la mobilisati­on de toutes les parties prenantes pour une restructur­ation profonde de la dette des pays du G5 Sahel », insiste la déclaratio­n ad hoc sur la dette.

Gabon : Bonne résilience des assureurs

Le marché des assurances a enregistré une bonne performanc­e en 2020 en dépit du contexte difficile né de la crise sanitaire covid-19. Selon des chiffres de la Fédération gabonaise des sociétés d’assurances (Fegasa) publiés le 12 mars 2021, le chiffre d’affaires du secteur a connu une hausse de 2,6% soit 104,1 milliards de FCFA au 31 décembre 2020 contre 101,1 milliards de FCFA en 2019. Cette hausse du marché des assurances est perceptibl­e grâce à la branche vie dont le chiffre d’affaires a progressé de 6,9%.

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Morocco