UN FILM, CINQ PER­SON­NAGES

L'Officiel Hommes (Morocco) - - COVER -

Ab­dal­lah, cam­pé par Amine En­na­ji est un pro­fes­seur qui en­seigne avec passion en ta­ma­zigh dans son vil­lage ni­ché dans les mon­tagnes de l’At­las. La po­li­tique d’ara­bi­sa­tion qui se met en place dans le pays pen­dant les an­nées 80 le frustre, et il dé­cide de quit­ter son vil­lage na­tal pour re­joindre Ca­sa­blan­ca. Trente ans plus tard, on fait la connais­sance de Salima - in­car­née par Ma­ryam Tou­za­ni - une femme mo­derne, qui ne sup­porte plus le peu de place qu’oc­cupent les femmes dans l’es­pace pu­blic. Son mari (Younes Bouab) lui im­pose son dik­tat et re­fuse de la lais­ser tra­vailler. Dans les fau­bourgs d’An­fa, ren­contre avec Inès, une jeune lycéenne de 15 ans, cam­pée par Dou­nia Bi­ne­bine. Ado­les­cente dé­bous­so­lée, édu­quée par une nou­nou, elle doit faire face à l’ab­sence d’une mère en pleine crise de la qua­ran­taine tout en étant per­tur­bée par la dé­cou­verte de sa sexua­li­té. Le jeune Ha­kim (Ab­de­li­lah Rachid) vit dans la mé­di­na avec sa fa­mille. Me­nui­sier le jour et chan­teur la nuit, il sou­haite de­ve­nir le nou­veau Fred­dy Mer­cu­ry ma­ro­cain. En­cou­ra­gé par sa petite soeur, mais igno­ré par son père, Ha­kim am­bi­tionne de de­ve­nir une star de la chan­son. Dans un res­tau­rant ca­sa­blan­cais, place à Joe de confes­sion juive, cam­pé par Arieh Wor­thal­ter, s’oc­cupe de son père af­fai­bli par la ma­la­die et de son res­tau­rant. Joe n’a pas la vie amou­reuse fa­cile et su­bit l’an­ti­sé­mi­tisme. Dans son res­tau­rant, tra­vaille Ilyas, le fils d’Yto qui est ve­nue s’ins­tal­ler à Ca­sa­blan­ca pour re­trou­ver son amour, le pro­fes­seur Ab­dal­lah.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.