Pierre Mau­det, un élu qui ne di­rige presque plus rien

20 Minutes - Genève - - Actu -

GE­NÈVE Le Con­seil d’Etat a li­mé les pou­voirs de son ex-lea­der, em­pê­tré dans ses men­songes sur son voyage à Abu Dha­bi.

Après les me­su­rettes, le ba­zoo­ka. Huit jours après un re­ma­nie­ment cos­mé­tique, l’Exé­cu­tif ge­ne­vois, qui a «pris la me­sure» des men­songes ré­pé­tés de Pierre Mau­det, a op­té pour le coup de sac. La pré­si­dence re­vient à An­to­nio Hod­gers, la Po­lice à Mau­ro Pog­gia, l’Aé­ro­port à Serge Dal Bus­co. Dé­pouillé, Pierre Mau­det reste conseiller d’Etat mais di­rige un dé­par­te­ment ra­bou­gri: Sur­veillance des com­munes, Eco­no­mie, Po­pu­la­tion, Dé­ten­tion.

«M. Mau­det a don­né des in­for­ma­tions er­ro­nées au Con­seil d’Etat à plu­sieurs re­prises, tant du­rant la lé­gis­la­ture pas- sée que pen­dant l’ac­tuelle. Il a vio­lé les règles en ma­tière de protocole et de non-ac­cep­ta­tion de ca­deaux», a ex­pli­qué An­to­nio Hod­gers. L’Exé­cu­tif l’a su la se­maine pas­sée, avant les confes­sions ca­tho­diques du PLR, mais a at­ten­du «afin de ne pas ré­vé­ler ces faits à sa place». Il a ap­pris de­puis que des ins­pec­teurs de la po­lice ju­di­ciaire étaient sus­cep­tibles d’en­quê­ter à pro­pos du voyage à Abu Dha­bi of­fert en 2015 à l’élu par les Emi­rats arabes

unis. Exit la pré­si­dence. Par sou­ci d’étan­chéi­té avec la jus­tice, im­pos­sible de lui lais­ser la Po­lice. Quant à l’Aé­ro­port, l’Exé­cu­tif dit avoir agi «par gain de paix». Il n’y a «rien», hor­mis «le constat que beau­coup de gens ont des doutes». Les me­sures du Con­seil d’Etat sont pro­vi­soires, «dans l’at­tente de l’évo­lu­tion de la si­tua­tion». Pierre Mau­det reste stoïque. «J’as­sume. Dé­mis­sion­ner se­rait une échap­pa­toire.»

–KEYSTONE

Pierre Mau­det a per­du presque toutes ses pré­ro­ga­tives.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.