Une lettre ano­nyme crée un ma­laise chez les élus

LAU­SANNE Des al­lé­ga­tions de graves dé­ra­pages au sein de l’ad­mi­nis­tra­tion, lan­cées par un cor­beau, ont été dé­bat­tues mer­cre­di.

20 Minutes - Genève - - Actu - –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI

Quel sort ré­ser­ver à une lettre ano­nyme qui balance des ac­cu­sa­tions graves? Les membres du Con­seil com­mu­nal en ont dis­cu­té mer­cre­di soir en rai­son d’une in­ter­pel­la­tion ur­gente dé­po­sée par le PLC (Par­ti li­bé­ral-conser­va­teur) et l’UDC. Le cour­rier li­ti­gieux dé­nonce des cas de har­cè­le­ment au sein du per­son­nel de l’ad­mi­nis­tra­tion et de gé­né­reuses in­dem­ni­tés de dé­part pour des chefs. Le cas d’un man­dat ex­té­rieur au prix fort avec le compagnon d’un cadre de la ville y est aus­si évo­qué.

La mu­ni­ci­pale Flo­rence Ger­mond a ac­cep­té de ré­pondre au nom de l’Exé­cu­tif de ma­nière gé­né­rale aux ques­tions po­sées par l’in­ter­pel­la­teur Va­len­tin Ch­riste. Mais la so­cia­liste a en pré­am­bule dé­non­cé la «pra­tique dé­loyale» d’une telle lettre ano­nyme, «por­teuse d’un ca­rac­tère dif­fa­ma­toire». Elle a rap­pe­lé l’exis­tence d’autres voies pour s’in­ter­ro­ger «hon­nê­te­ment» sur d’éven­tuels pro­blèmes. En­voyé à la classe po­li­tique lo­cale et aux mé­dias, ce cour­rier est consi­dé­ré par cer­tains comme pro­ve­nant d’un vul­gaire cor­beau alors que d’autres penchent pour un lan­ceur d’alerte. Des élus de gauche se sont dits cho­qués par ce débat public qui pour­rait en­cou­ra­ger d’autres cour­riers de ce type.

Fi­na­le­ment, une ma­jo­ri­té a dé­ci­dé de convier l’Exé­cu­tif à com­mu­ni­quer à huis clos avec la Com­mis­sion de ges­tion sur cette liste d’ac­cu­sa­tions.

–IS­TOCK

Le cour­rier ano­nyme a été en­voyé aux po­li­ti­ciens et aux mé­dias.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.