Sur les routes de la foi

Les chré­tiens d’Ethio­pie ont en­ta­mé les cé­lé­bra­tions re­li­gieuses qui pré­cèdent leur Noël, fê­té le 7 jan­vier.

20 Minutes - Genève - - Lifestyle - Texte: Em­ma­nuel Cois­sy

Une femme crie et pleure. Un prêtre plaque une croix en bois contre sa tête, puis contre son dos. La bé­né­dic­tion qui se dé­roule sous mes yeux s’ap­pa­rente à un exor­cisme. Mer­cre­di 28 no­vembre, on fê­tait la Saint-Ga­briel au­tour et dans l’église du même nom, à La­li­be­la. Cette ville sainte du nord de l’Ethio­pie en abrite onze, toutes mo­no­li­thiques: elles ont été creu­sées dans la roche au dé­but du XIIIe siècle. Le site est clas­sé au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. Ce ma­tin-là, des cen­taines de fi­dèles, dra­pés de blanc, écoutent les pré­di­ca­tions et prient. L’étran­ger que je suis est ac­cep­té par cette foule à condi­tion que je res­pecte ses règles. Il y a deux se­maines, les chré­tiens d’Ethio­pie ont en­ta­mé les cé­lé­bra­tions qui pré­cèdent Noël, fê­té le 7 jan­vier chez ces or­tho­doxes. Ce jour-là, ils se­ront des mil­liers à se re­grou­per à La­li­be­la, à tel point qu’on ne pour­ra plus voir le sol. Jus­qu’à cette date, ils ob­ser­ve­ront un jeûne: deux re­pas par jour au plus, pas de viande, cer­tains sup­priment le pois­son, pas de lai­tages ni d’oeufs. Dans l’his­toire de l’hu­ma­ni­té, l’Ethio­pie est, à par­tir du IVe siècle, la deuxième na­tion, après l’Ar­mé­nie, à avoir éta­bli le chris­tia­nisme en tant que re­li­gion d’Etat.

Re­trouve l’in­té­gra­li­té de ce re­por­tage sur le site de Fri­day. Il a été réa­li­sé avec l’aide d’Ethio­pian Air­lines et de l’agence de voyages Géo-Dé­cou­verte.

Dans le mas­sif du Ghe­ral­ta, l’église d’Abu­na Ye­ma­ta est ni­chée dans une fa­laise où un prêtre vit en er­mite.

L’église Saint-Georges, à La­li­be­la, a été creu­sée dans la roche.

Dans la ville sainte de La­li­be­la, les fi­dèles se ras­semblent pour prier.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.