Es­pion­nés en douce par des son­nettes connec­tées

PO­LÉ­MIQUE Des sa­la­riés de la firme Ring au­raient pu ac­cé­der aux flux vi­déo des ca­mé­ras de cer­tains clients à leur in­su.

20 Minutes - Genève - - Buzz - –MAN

La so­cié­té amé­ri­caine Ring, qui vient de pré­sen­ter de nou­veaux pro­duits connec­tés au sa­lon CES, se se­rait bien pas­sée des ré­vé­la­tions de The In­ter­cept. Se­lon le site, de­puis 2016, des em­ployés de la firme ac­tive dans les son­nettes connec­tées au­raient épié les flux vi­déo des ca­mé­ras de clients à leur in­su.

Dans le but d’amé­lio­rer le pro­ces­sus d’ap­pren­tis­sage au­to­ma­tique de son sys­tème de re­con­nais­sance d’images, Ring au­rait four­ni à son équipe de re­cherche ba­sée en Ukraine un ac­cès pri­vi­lé­gié à un dos­sier hé­ber­gé en ligne. Il sto­ckait de ma­nière non cryp­tée toutes les vi­déos en­re­gis­trées par les ca­mé­ras Ring du monde en­tier. Les em­ployés de­vaient nour­rir l’al­go­rithme en ta­guant sur les images les vé­hi­cules et les per­sonnes. Ces fi­chiers pou­vaient être as­so­ciés à une base de don­nées de clients. Il suf­fi­sait d’une simple adresse e-mail, se­lon The In­ter­cept. Des in­gé­nieurs se se­raient même es­pion­nés mu­tuel­le­ment, se ta­qui­nant sur les per­sonnes qu’ils ra­me­naient chez eux lors de ren­dez-vous ga­lants.

Un porte-pa­role de Ring a confir­mé le tra­vail d’an­no­ta­tion, mais pré­cise que les vi­déos pro­viennent ex­clu­si­ve­ment de celles par­ta­gées entre plu­sieurs uti­li­sa­teurs via la fonc­tion Neigh­bors et d’«une pe­tite frac­tion» de clients ayant don­né leur ac­cord ex­pli­cite. De­puis son ra­chat en mai der­nier par Ama­zon, de nou­velles normes ont été mises en place, as­sure la firme.

–DR

Ama­zon a ra­che­té Ring pour plus de 1 mil­liard de dol­lars en 2018.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.