Les MBC som­més d’amé­lio­rer le sort des chauf­feurs

Les condi­tions de tra­vail au sein des Tran­sports pu­blics de la ré­gion Morges-Biè­reCos­so­nay sont fus­ti­gées par le syn­di­cat

24 Heures - - Vaud - R.C.

Le Syn­di­cat du per­son­nel des tran­sports (SEV) est en co­lère contre les MBC et le fait sa­voir sans dé­tour. «L’in­sa­tis­fac­tion est pal­pable aux Tran­sports pu­blics de la ré­gion Morges-Bière-Cos­so­nay, en par­ti­cu­lier au sein des chauf­feurs de bus», af­firme le char­gé de com­mu­ni­ca­tion ro­mand, Yves San­cey, dans un com­mu­ni­qué.

Chauf­feurs fâ­chés ou fa­ti­gués, sa­laires des nou­veaux jeunes conduc­teurs en­ga­gés ré­cem­ment qui pa­raissent être su­pé­rieurs à ceux de leurs col­lègues dans l’en­tre­prise de­puis des an­nées, taux d’ab­sen­téisme en aug­men­ta­tion, sous-ef­fec­tif pa­tent puisque des em­ployés sont rap­pe­lés alors qu’ils sont en congé, la liste des cri­tiques émises par l’or­ga­ni­sa­tion char­gée de la dé­fense des sa­la­riés est longue.

«Le mé­con­ten­te­ment est en­core ren­for­cé par l’at­ti­tude de la di­rec­tion, qui ne semble pas prendre au sé­rieux l’am­pleur du pro­blème, en par­ti­cu­lier du sous-ef­fec­tif, et se borne, pour le mo- ment, à répéter que tout va bien», ajoute Yves San­cey.

Du cô­té de la di­rec­tion des MBC jus­te­ment, on af­firme «en­tendre qu’un ma­laise existe». «Je dé­plore sim­ple­ment la ma­nière de faire, dé­clare Fran­çois Ga­ta­bin. Des dis­cus­sions sont en cours avec le syn­di­cat et nous al­lons nous ren­con­trer le 1er no­vembre. Je ne pense pas qu’il était utile de faire en­fler la po­lé­mique main­te­nant dans un com­mu­ni­qué au ton que je juge dé­me­su­ré.»

Au su­jet des cri­tiques, le pa­tron de l’en­tre­prise pré­cise que le sys­tème sa­la­rial a été mo­di­fié l’an­née der­nière. «Ce­lui-ci a d’ailleurs fait l’ob­jet de né­go­cia­tions avec le syn­di­cat. Le nou­veau fonc­tion­ne­ment per­met ef­fec­ti­ve­ment à des jeunes col­la­bo­ra­teurs d’évo­luer plus ra­pi­de­ment que des an­ciens.»

Il re­con­naît tou­te­fois que des amé­lio­ra­tions doivent être réa­li­sées: «Nous avons des sou­cis avec des ab­sences longue du­rée qui nous obligent à de­man­der à cer­tains em­ployés de ve­nir tra­vailler lors de leurs jours de congé. Mais nous agis­sons pour que la si­tua­tion s’amé­liore. Nous sommes en train d’en­ga­ger des chauf­feurs et avons mis en place le pro­gramme MBC Care pour la ges­tion de l’ab­sen­téisme ain­si que le bien-être au tra­vail.»

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.