Le POP entre en lice avec une étu­diante de 27 ans

24 Heures - - Vaud - M.SL Anaïs Ti­mofte Vice-pré­si­dente du POP Vaud

● Alors qu’un seul siège est en jeu dans la suc­ces­sion de Pier­reYves Maillard, la gauche ra­di­cale fis­su­rée lance deux can­di­dats dans la course.

Après qu’En­semble à Gauche a an­non­cé jeu­di la can­di­da­ture de Jean-Mi­chel Do­li­vo, 67 ans, dé­pu­té et po­li­ti­cien de­puis plu­sieurs dé­cen­nies, le Par­ti ou­vrier po­pu­laire (POP) a pré­sen­té ven­dre­di une par­faite in­con­nue de 27 ans. Anaïs Ti­mofte, étu­diante en sciences po­li­tiques et mère d’une fillette de 6 ans, a adhé­ré au par­ti il y a une an­née et en est ré­cem­ment de­ve­nue l’une des vi­ce­pré­si­dentes.

Si l’ex­trême gauche s’écharpe de­puis quelques jours dans l’op­tique dans cette élection, elle par­tage de nom­breux com­bats: justice so­ciale et fis­cale, éga­li­té entre femmes et hommes, dé­fense des mi­grants, no­tam­ment. Alors pour­quoi se ti­rer dans les pattes? En quoi dif­fèrent les deux can­di­da­tures? «Le POP vou­lait mettre en avant spé­ci­fi­que­ment une femme, jeune, pour mon­trer le pro­fil de nos membres, ex­plique Anaïs Ti­mofte. Ce qui nous dis­tingue no­tam­ment, c’est notre base po­pu­laire, avec un an­crage lo­cal.»

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.