La ligne 17 en­terre ses trol­ley­bus et rêve du tram

Les au­to­ri­tés ont pro­fi­té d’une sé­rie d’amé­lio­ra­tions sur cet iti­né­raire sur­char­gé pour dire leur im­pa­tience quant à l’ar­ri­vée du T1

24 Heures - - Vaud - Ro­ma­ric Had­dou

Il était ques­tion du pas­sé mais sur­tout du fu­tur, ven­dre­di ma­tin, sur la place du Marché de Re­nens. Des vieux trol­ley­bus de la ligne 17 (Lau­sanne Geor­gette-Bus­si­gny Croix-Péage ou Re­nens 14-Avril), pour qui l’heure du der­nier voyage vient de son­ner, puis du tram T1, qui de­vra se sor­tir de l’or­nière ju­di­ciaire avant de pou­voir rou­ler.

Com­men­çons par les trol­leys à re­morque, que le chan­ge­ment d’ho­raire de ce di­manche va en­ter­rer. «Ces vé­hi­cules non cli­ma­ti­sés qui four­nissent des in­for­ma­tions la­cu­naires aux voya­geurs et qui sont do­tés d’un plan­cher haut ne per­mettent pas une bonne ex­pé­rience client, pointe Ch­ris­tophe Je­me­lin, res­pon­sable de l’uni­té Dé­ve­lop­pe­ment de l’offre aux Transports pu­blics lau­san­nois (TL). Les tra­vaux ef­fec­tués dans le sec­teur de la gare de Re­nens im­pliquent aus­si la sup­pres­sion des lignes aé­riennes sans les­quelles ces trol­leys ne peuvent cir­cu­ler.»

Les TL ont donc in­ves­ti 4 mil­lions de francs pour ac­qué­rir huit nou­veaux au­to­bus comme ceux qui cir­culent sur les autres lignes de l’ag­glo­mé­ra­tion. À par­tir de di­manche, ils em­prun­te­ront la 17. Une évo­lu­tion si­mi­laire est at­ten­due pour la ligne 9 en 2021, avec de nou­veaux trol­ley­bus à double ar­ti­cu­la­tion. La ca­pa­ci­té des nou­veaux vé­hi­cules étant un peu in­fé­rieure à celle des vieux trol­leys, la ca­dence se­ra aug­men­tée. Et ce, jus­qu’à at­teindre une fré­quence de 4 mi­nutes aux heures de pointe en dé­cembre 2019. En mai pro­chain, la nou­velle ligne 19 ren­for­ce­ra aus­si l’offre entre Re­nens et Lau­sanne Chau­de­ron.

Ouest lau­san­nois

«Il faut sa­luer ces me­sures mais aus­si gar­der en tête qu’il s’agit de ré­ponses pro­vi­soires»

Nu­ria Gor­rite Pré­si­dente du Con­seil d’État vau­dois

«Une er­reur his­to­rique»

«Il faut sa­luer ces me­sures qui per­mettent de ga­ran­tir la mo­bi­li­té dans l’Ouest lau­san­nois mais aus­si gar­der en tête qu’il s’agit de ré­ponses pro­vi­soires avant le re­tour du tram, sou­ligne la pré­si­dente du Con­seil d’État, Nu­ria Gor­rite. Sa sup­pres­sion pour faire place nette à la voi­ture était une er­reur his­to­rique et au­jourd’hui nous ne de­vons pas faire l’er­reur in­verse, il doit y avoir co­ha­bi­ta­tion.» Mu­ni­ci­pale lau­san­noise de la Mo­bi­li­té, Flo­rence Ger­mond abonde dans ce sens: «Nous ré­pon­drons aux be­soins grâce à la mul­ti­mo­da­li­té, mais nous sa­vons aus­si qu’une rame de tram cor­res­pond, en termes de per­sonnes vé­hi­cu­lées, à une file de voi­tures de un ki­lo­mètre. Le tram est le seul moyen de trans­por­ter 11 mil­lions de voya­geurs par an entre Re­nens-Gare et Lau­sanne-Flon.» La ligne 17 est ac­tuel­le­ment la plus char­gée de l’ag­glo­mé­ra­tion avec près de 7 mil­lions de pas­sa­gers an­nuels. Pour rap­pel, le pro­jet de tram T1, tou­jours es­pé­ré pour 2023, est en­li­sé dans des pro­cé­dures ju­di­ciaires. Les op­po­sants contestent la rampe pro­je­tée entre la rue de la Vi­gie et l’ave­nue Jules-Go­nin, à Lau­sanne, et le dé­fri­chage de la fo­rêt du Flon.

En at­ten­dant, les im­pa­tients et les nos­tal­giques peuvent pro­fi­ter de la mi­ni-ex­po­si­tion pro­po­sée par les TL, ce sa­me­di 8 dé­cembre, à bord d’un trol­ley mis en ser­vice pour l’Ex­po 64 et sta­tion­né sur la place du Marché de Re­nens. Cou­pures de presse et pho­tos d’archives y cô­toient in­for­ma­tions sur les pro­jets de mo­bi­li­té du fu­tur.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.