Deux co­locs re­donnent vie au pas­sage Saint­Fran­çois

Del­phine Mon­nard et Syl­vain Me­né­trey ont créé le col­lec­tif Point Chaud pour ani­mer le sou­ter­rain le moins convi­vial de la ville, avant sa trans­for­ma­tion

24 Heures - - Vaud - Laurent An­to­noff

«Ce pas­sage, on l’em­prunte tous les jours. Avec Syl­vain, on ha­bite en co­lo­ca­tion à la rue du Mi­di. On est pra­ti­que­ment des voi­sins.» Del­phine Mon­nard a tou­jours de la peine à croire à sa belle his­toire ci­toyenne. Car un beau ma­tin, lasse de voir «son» sou­ter­rain tou­jours aus­si in­sa­lubre, elle a écrit un cour­riel à la Ville. Et de fil en ai­guille, la voi­ci avec Syl­vain Me­né­trey à la tête du col­lec­tif Point Chaud. Leur mis­sion tout of­fi­cielle: ani­mer le pas­sage Saint-Fran­çois en at­ten­dant des tra­vaux de ré­no­va­tion au prin­temps.

La pre­mière ex­po­si­tion éphé­mère de Point Chaud se tient dans les der­nières vi­trines en­core de­bout dans le sou­ter­rain, de­puis que celles qui étaient oc­cu­pées par Ca­ran d’Ache du­rant des an­nées ont fi­na­le­ment été dé­mon­tées. Il s’agit du pro­jet Greyt du col­lec­tif Life Sport d’Athènes. Le concept? «En Grèce, il y a beau­coup de monde en trai­ning dans les rues. Les gens n’ont pas be­soin de s’ha­biller da­van­tage: ils n’ont plus de bou­lot. Le col­lec­tif Life Sport a re­pris le code du trai­ning et en fa­brique dé­sor­mais dans les an­ciennes usines Nike. Ceux qu’ils ex­posent dans les vi­trines du pas­sage SaintF­ran­çois ont les poches re­tour- nées, et le bas des pan­ta­lons souillés. C’est le sym­bole de l’aus­té­ri­té certes, mais ce­la montre aus­si qu’on avance dé­sor­mais de fa­çon pa­ci­fique même si on sort d’une pé­riode dif­fi­cile. Il y a aus­si l’idée que ce sou­ter­rain, c’est un peu comme un ma­ré­cage, quelque chose d’un­der­ground.»

Cette pre­mière ex­po­si­tion, qui «lance le débat entre art, mar­chan­dise et fi­nan­ce­ment de la culture dans un sys­tème ca­pi­ta­liste glo­ba­li­sé», se tient jus­qu’au 20 jan­vier 2019. Une se­conde ex­po­si­tion au­ra lieu de fin jan­vier à mars. Elle se­ra por­tée par l’ar­tiste lau­san­noise Gi­na Proen­za.

La trans­for­ma­tion du pas­sage Saint-Fran­çois a dé­jà com­men­cé. Les WC pu­blics, par­ti­cu­liè­re­ment in­sa­lubres et lieux de drague sor­dides, font place au­jourd’hui à des toi­lettes tout en inox et au­to­net­toyantes toutes les quinze mi­nutes. Il y en a des payantes avec de la mon­naie (1 franc ou 1 euro) et des gra­tuites. Leur coût: près de 340 000 francs. La mue du sou­ter­rain se pour­sui­vra jus­qu’à la mi­mai. De la lu­mière se­ra ap­por­tée. De l’es­pace aus­si. Le sol en plas­tique se­ra rem­pla­cé par du car­re­lage, par en­droits an­ti­dé­ra­pant, et une dé­marche ar­tis­tique ac­com­pa­gne­ra ce chan­ge­ment. Ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion Greyt Pas­sage Saint-Fran­çois ce sa­me­di 8 dé­cembre, à 17 h. Le mu­si­cien athé­nien Bill Lee clô­tu­re­ra la ma­ni­fes­ta­tion of­fi­cielle par un concert à 19 h dans le cadre du fes­ti­val Les Ur­baines

ODILE MEY­LAN

Syl­vain Me­né­trey et Del­phine Mon­nard ont créé le col­lec­tif Point Chaud pour ani­mer le pas­sage Saint-Fran­çois.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.