La vi­déo qui tombe au pire mo­ment

24 Heures - - Monde - B.BR.

● On ap­pelle ça le choc des images. Dif­fu­sée en boucle, ven­dre­di sur les chaînes d’in­fo conti­nue et les ré­seaux so­ciaux, la vi­déo ne pou­vait pas plus mal tom­ber pour les au­to­ri­tés, à la veille du sa­me­di de tous les dan­gers. Tour­née par un po­li­cier, on y voit quelque 150 jeunes – es­sen­tiel­le­ment des ly­céens – age­nouillés et les mains sur la tête, gar­dés par une di­zaine de po­li­ciers en te­nue an­ti­émeute. Une voix off com­mente: «Voi­là une classe bien sage!»

La scène s’est dé­rou­lée jeu­di à Mantes-la-Jo­lie, dans les Yve­lines. Elle est la conclu­sion d’une sé­quence – qu’on ne voit pas – d’une grande confu­sion, met­tant aux prises ly­céens, cas­seurs et forces de l’ordre. Se­lon le mi­nistre de l’In­té­rieur, Ch­ris­tophe Cas­ta­ner, qui s’en est ex­pli­qué ven­dre­di, ces ar­res­ta­tions de masse ont été ren­dues né­ces­saires par les «vé­ri­tables vio­lences ur­baines» qui se sont dé­rou­lées à Mantes-la-Jo­lie. Le mi­nistre a no­tam­ment poin­té du doigt la pré­sence aux cô­tés des ly­céens d’une cen­taine d’in­di­vi­dus «en­ca­gou­lés et ar­més de bâ­tons» qui ont no­tam­ment je­té de di­zaines de bou­teilles de gaz «ro­bi­net ou­vert sur des bar­ri­cades en­flam­mées» juste avant les in­ter­pel­la­tions.

Ra­pi­de­ment de­ve­nue «vi­rale» au cours de la jour­née, la vi­déo a sus­ci­té l’in­di­gna­tion plus ou moins sin­cère de l’op­po­si­tion. À gauche, tous les par­tis ont dé­non­cé une «hu­mi­lia­tion».

Le dé­fen­seur des droits, Jacques Tou­bon, a an­non­cé l’ou­ver­ture de sa propre en­quête sur les «condi­tions» de ces in­ter­pel­la­tions.

Reste que cet épi­sode n’a pas em­pê­ché la mo­bi­li­sa­tion ly­céenne de se pour­suivre ven­dre­di, dans la fou­lée de celle des «gi­lets jaunes».

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.