Une chan­ce­lière au bord des larmes

24 Heures - - Monde - C.B.

● An­ge­la Mer­kel a eu du mal à re­te­nir ses larmes face à la stan­ding-ova­tion of­ferte par des mil­liers de dé­lé­gués et d’in­vi­tés. Très émue, elle s’est as­sise. Puis elle s’est re­le­vée plu­sieurs fois tou­jours en es­sayant de ca­cher ses émo­tions, comme à son ha­bi­tude. Les ap­plau­dis­se­ments ont du­ré près de dix mi­nutes. «Ce fut un plai­sir, un hon­neur! Mer­ci!» a lan­cé An­ge­la Mer­kel aux 1 001 dé­lé­gués réunis dans la grande salle du Pa­lais des Congrès de Ham­bourg, sa ville na­tale. Dans les rangs des dé­lé­gués, on pou­vait lire «Danke che­fin» [mer­ci cheffe] sur des di­zaines d’af­fiches. Bien qu’elle ait tou­jours pré­ten­du que la pré­si­dence du par­ti était in­dis­so­ciable de ce­lui du poste de cheffe du gou­ver­ne­ment, elle a dé­ci­dé de me­ner son qua­trième man­dat à son terme jus­qu’en 2021. L’élection d’«AKK» la conforte dans son poste de chan­ce­lière. Frie­drich Merz au­rait sans doute ten­té de ren­ver­ser la chan­ce­lière avant la fin de son man­dat.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.