Si­lence! En Avent!

24 Heures - - Courrier Des Lecteurs - Par Ge­ne­viève Sau­gy

Al’heure où je vous écris, des tra­vaux ont com­men­cé juste à cô­té de la cure de No­ville. Le bruit est pé­nible. Il y a au moins trois ma­chines qui font des bruits dif­fé­rents à des rythmes dif­fé­rents. Je tra­vaille avec des boules Quies, mais ce­la n’em­pêche ni les vi­bra­tions ni les verres de chan­ce­ler sur la table.

Dans ces mo­ments-là, com­ment re­trou­ver le si­lence in­té­rieur?

Heu­reu­se­ment, nous avons nos églises comme lieu de si­lence et de re­fuge.

En­trer dans le si­lence de la mai­son de Dieu, en­tendre mes pas qui ré­sonnent,

un si­lence non pas vide, mais ha­bi­té - par la pré­sence de Dieu

- par les croyants qui m’ont pré­cé­dé dans ce lieu.

Je sou­haite pour vous que, quoi qu’il ar­rive au­jourd’hui,

entre les bruits de la route, les cris des en­fants ou des clients mé­con­tents,

vous puis­siez tou­jours en­tendre la pe­tite musique du si­lence de Dieu tout au fond de votre coeur. C’est peut-être ce­la le temps de l’Avent, le temps de se pré­pa­rer pour le Ch­rist qui va ve­nir,

ou­vrir les yeux à sa lu­mière, comme une bou­gie dans la nuit,

sa­voir trou­ver dans ma vie sa pré­sence, comme la paix au mi­lieu de l’oeil du cy­clone,

ac­cueillir la pe­tite musique fra­gile du si­lence de Dieu,

comme le bruis­se­ment d’un souffle té­nu.

Et si j’ar­rive à tendre l’oreille à Dieu, je pour­rai peut-être aus­si faire de la place aux autres?

Je vous sou­haite une jour­née bé­nie, pour vous et vos proches,

cor­dia­le­ment,

* Pas­teure pour Char­don­neJon­gny Mont-Pè­le­rin

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.