Une voix es­sen­tielle en fa­veur du cli­mat

24 Heures - - Opinions - Ga­briel Sas­soon Ru­brique Suisse

Par­ti de Suède, le mou­ve­ment es­tu­dian­tin de grève cli­ma­tique es­saime dans le monde, jus­qu’en Suisse. Ce ven­dre­di, ils se­ront sans doute plu­sieurs mil­liers d’élèves à dé­ser­ter leur salle de classe: dans les rues de Lau­sanne, Ge­nève, Fri­bourg, Neu­châ­tel, Bienne et plu­sieurs villes alé­ma­niques, ils ap­pel­le­ront les au­to­ri­tés à prendre leurs res­pon­sa­bi­li­tés en dé­ci­dant des me­sures im­mé­diates contre le ré­chauf­fe­ment de la pla­nète.

«Il se­rait dom­mage de ré­duire cette pous­sée à un idéa­lisme ju­vé­nile. Grâce à leur mo­bi­li­sa­tion, les gré­vistes mettent une pres­sion né­ces­saire sur les au­to­ri­tés»

À quoi leur sert-il d’al­ler en cours si leur ave­nir n’est pas as­su­ré, si les re­cherches de di­plô­més pré­di­sant le pire res­tent lettre morte face aux ater­moie­ments et cli­vages po­li­tiques? L’ar­gu­ment peut pa­raître sim­pliste, mais il pèse de tout son poids alors que, en Suisse, le Con­seil na­tio­nal a tor­pillé en dé­cembre la ré­vi­sion de la loi sur le CO2 qui am­bi­tionne de ré­duire les émis­sions de gaz à ef­fets de serre de 50% d’ici à 2030. Et que la confé­rence sur le cli­mat COP24 a ac­cou­ché le même mois d’en­ga­ge­ments ti­mo­rés.

Les mots em­ployés dans nos co­lonnes par de fu­turs gré­vistes sont forts, im­pi­toyables à l’égard d’une classe po­li­tique ac­cu­sée de sa­cri­fier leur ave­nir. Com­ment en se­rait-il au­tre­ment alors qu’ils se­ront les pre­miers à payer les consé­quences de dé­ci­sions prises, ou non prises, au­jourd’hui?

Ce mou­ve­ment de jeu­nesse est re­mar­quable et por­teur d’es­poir. Beau­coup ne comptent plus les heures en­ga­gées dans la pré­pa­ra­tion de l’évé­ne­ment. C’est sans doute un mo­ment fon­da­teur dans leur vie de ci­toyen. Cette jeune gé­né­ra­tion prouve sa vo­lon­té de s’im­pli­quer, son re­fus de cé­der à la ré­si­gna­tion et sa fa­cul­té de ras­sem­bler, no­tam­ment grâce aux ré­seaux so­ciaux.

Il se­rait dom­mage de ré­duire cette pous­sée à un idéa­lisme ju­vé­nile. Par leur mo­bi­li­sa­tion, les gré­vistes mettent une pres­sion né­ces­saire sur les au­to­ri­tés alors que la loi sur le CO2 va jouer sa sur­vie de­vant le Con­seil des États. Ces fu­turs vo­tants – beau­coup n’ont pas 18 ans – montrent en pleine an­née élec­to­rale qu’ils at­tendent les po­li­tiques au tour­nant.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.