Nef va en­trer dans sa bulle, Ro­chat est en plein doute

24 Heures - - Sports - C.MA.

● «Quand, dans le haut du mur, j’ai en­ten­du les gens crier, je me suis dit: voi­là, ça, c’est Adel­bo­den!» Tan­guy Nef était «heu­reux d’avoir pu vivre ça». Le sla­lo­meur ge­ne­vois, 11e à Le­vi et 13e à Za­greb, au­rait bien vou­lu of­frir un nou­veau clas­se­ment dans le top 15 ou mieux à sa fa­mille et à ses amis ge­ne­vois et va­lai­sans, mais ce n’est pas tous les jours di­manche. «J’étais content tou­te­fois de pou­voir m’élan­cer en se­conde manche.» Le skieur de Mei­nier a fi­na­le­ment été dis­qua­li­fié sur ce se­cond tra­cé. Il re­vien­dra l’an pro­chain, sans cette émo­tion qui lui a joué des tours. «Comme ce fut le cas lors de ma pre­mière course en Coupe du monde, je me suis fait avoir», se marre-t-il, tout en ne conser­vant que le po­si­tif de cette ex­pé­rience.

L’étu­diant, qui va faire l’im­passe sur le sla­lom de Wen­gen, va s’en­vo­ler ce lun­di pour les États-Unis afin d’y pour­suivre son cur­sus uni­ver­si­taire au Col­lège de Dart­mouth, dans le New Hamp­shire. Les exa­mens ap­prochent. «Je vais chan­ger de monde, pas­sant d’un nuage à une bulle», ren­ché­rit le Ge­ne­vois, qui pro­met de re­ve­nir «en forme» à Kitzbü­hel et à Schlad­ming, avant de re­par­ler des Mon­diaux d’Åre.

La Suède s’éloigne en re­vanche pour Marc Ro­chat. Éli­mi­né pour la cin­quième fois de l’hi­ver en sla­lom, le Vau­dois, qui avait dé­jà connu la pes­touille à Za­greb en per­dant un ski, a cette fois en­four­ché après avoir réus­si un bon dé­but de pre­mière manche.

Dans l’aire d’ar­ri­vée, il ne cher­chait ce­pen­dant au­cune ex­cuse. «Le ski est un sport dif­fi­cile et je n’ai pas l’im­pres­sion de voir le bout du tun­nel, lâ­chait le Lau­san­nois. C’est frus­trant et, pour être hon­nête, j’en ai ras le bol. À vrai dire, j’ignore vrai­ment ce qui ne fonc­tionne pas. C’est une sai­son de…» Après avoir lâ­ché le mot de Cam­bronne, Marc Ro­chat, qui n’a mar­qué des points qu’une fois (6e à Kran­js­ka Go­ra l’an der­nier) en 17 courses, af­firme ne pas vou­loir bais­ser les bras. «On va conti­nuer car on doit tou­jours conti­nuer», a-t-il conclu, avant de quit­ter Adel­bo­den des ques­tions plein la tête.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.