L’ex-mi­li­tant d’ex­trê­mex­trême gauche Ce­sare Bat­tis­ti a été ar­rê­té en Bo­li­vie en vue d’une ex­tra­di­tionn vers l’Ita­lie

L’an­cien ac­ti­viste d’ex­trême gauche avait fui il y a un mois le Bré­sil, qui s’ap­prê­tait à l’ex­tra­der

24 Heures - - Suisse - ATS

Fin de ca­vale. Ce­sare Bat­tis­ti, exac­ti­viste d’ex­trême gauche ita­lien condam­né à la pri­son à per­pé­tui­té en Ita­lie pour quatre meurtres, a été cap­tu­ré sa­me­di à San­ta Cruz en Bo­li­vie. Il de­vait être ex­tra­dé «dans les pro­chaines heures» vers l’Ita­lie, a an­non­cé di­manche le gou­ver­ne­ment ita­lien. Rome a en­voyé un avion pour le ra­me­ner. Bat­tis­ti avait fui le Bré­sil il y a un mois alors que les au­to­ri­tés s’ap­prê­taient à l’ex­tra­der.

Les pri­sons ita­liennes l’at­tendent «non pas à cause de ses idées po­li­tiques, mais bien pour les quatre crimes qu’il a com­mis ain­si que pour di­vers dé­lits liés à la lutte ar­mée et au ter­ro­risme», a as­su­ré le chef du gou­ver­ne­ment ita­lien, Giu­seppe Conte. Condam­né par contu­mace dans les an­nées 70, Ce­sare Bat­tis­ti, au­jourd’hui âgé de 64 ans, vi­vait en exil au Bré­sil de­puis 2004, après avoir pas­sé près de quinze ans en France. Il a tou­jours cla­mé son in­no­cence.

Le 13 dé­cembre, un juge de la Cour su­prême du Bré­sil avait or­don­né son ar­res­ta­tion «en vue d’une ex­tra­di­tion». L’acte avait été si­gné le len­de­main par le pré­sident conser­va­teur Mi­chel Te­mer, au­quel Jair Bol­so­na­ro a suc­cé­dé le 1er jan­vier. Mais les au­to­ri­tés bré­si­liennes l’ont re­cher­ché en vain pen­dant un mois. En 2010, Bat­tis­ti avait bé­né­fi­cié d’une dé­ci­sion du pré­sident de gauche Luiz Iná­cio Lu­la da Sil­va qui avait blo­qué son ex­tra­di­tion vers l’Ita­lie, pour­tant au­to­ri­sée par la Cour su­prême.

EPA

Ce­sare Bat­tis­ti pho­to­gra­phié après son ar­res­ta­tion à San­ta Cruz de la Sier­ra.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.