Le CHUV veut en fi­nir avec les chambres pour cinq pa­tients

Le Con­seil d’État de­mande 52 mil­lions pour une bat­te­rie de tra­vaux en vue de la mo­der­ni­sa­tion du com­plexe éri­gé dans les an­nées 1970

24 Heures - - La Une - Re­bec­ca Ruiz Conseillèr­e d’État en charge de la San­té L.BS

L’éta­blis­se­ment né­ces­site di­vers tra­vaux de ré­no­va­tion pour un mon­tant to­tal de 52 mil­lions de francs. Il s’agit no­tam­ment de trans­for­mer les chambres à cinq lits qui ne ré­pondent plus aux cri­tères d’au­jourd’hui, tant en ma­tière d’hy­giène qu’au ni­veau thé­ra­peu­tique.

Le mas­to­donte hos­pi­ta­lier de Lau­sanne a be­soin d’un lif­ting. Comme l’a com­mu­ni­qué lun­di le Con­seil d’État, un cré­dit de plus de 52 mil­lions se­ra bien­tôt sou­mis au Grand Con­seil pour di­vers tra­vaux. Le plus vi­sible pour la po­pu­la­tion consis­te­ra en la trans­for­ma­tion des chambres à cinq lits. Ces es­paces ne ré­pondent plus aux cri­tères d’au­jourd’hui, tant en ma­tière d’hy­giène qu’au ni­veau thé­ra­peu­tique.

Le Centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire vau­dois (CHUV) va gé­né­ra­li­ser les chambres à deux lits, équi­pées de salles de bains. Pour Re­bec­ca Ruiz, conseillèr­e d’État, ces tra­vaux sont in­dis­pen­sables. Au­jourd’hui, lors­qu’un pa­tient est in­fec­té d’un vi­rus, il faut par­fois le lais­ser seul dans une chambre à cinq lits: «Ce­la met tout le sys­tème sous ten­sion.» La mo­der­ni­sa­tion des chambres est de­vi­sée à 18,1 mil­lions et pour­rait s’ache­ver en 2024.

Da­tant des an­nées 1970, le CHUV com­prend des élé­ments d’ar­chi­tec­ture qui ne sont plus adap­tés aux pro­to­coles de prise en charge ac­tuels. À cet égard, la ré­fec­tion des ga­rages à am­bu­lances s’avère tout aus­si né­ces­saire pour flui­di­fier les trans­ferts de pa­tients, de­ve­nus de plus en plus nom­breux. Quelque 28 mil­lions doivent y être consa­crés, dont un cré­dit d’étude pour la re­cons­truc­tion du ga­rage des am­bu­lances aux ur­gences.

En­fin, le bâ­ti­ment de Beau­mont, qui n’a pas connu de grosse ré­fec­tion de­puis 1969, doit être re­pen­sé. Les uni­tés d’hé­ber­ge­ment de gé­ria­trie ac­tuel­le­ment ins­tal­lées à l’Hô­pi­tal San­doz y se­ront no­tam­ment trans­fé­rées. À ce stade, le Con­seil d’État de­mande un cré­dit d’étude de quelque 6 mil­lions.

Pour Re­bec­ca Ruiz, un tel cré­dit glo­bal de 52 mil­lions n’a rien de pha­rao­nique en re­gard des be­soins du site. Elle rap­pelle que l’op­tion a été prise bien avant son ar­ri­vée au Con­seil d’État, en mai der­nier, de ré­no­ver le CHUV. «Les chan­tiers vont al­ler en s’éche­lon­nant, tout en main­te­nant l’ac­ti­vi­té. Il fau­dra te­nir compte de cette réa­li­té», pré­vient-elle. Après avoir pas­sé l’exa­men du Con­seil d’État, le dos­sier doit main­te­nant être pré­sen­té en com­mis­sion du Grand Con­seil. Il se­ra en­suite dé­bat­tu en plé­num.

«Les chan­tiers vont al­ler en s’éche­lon­nant, tout en main­te­nant l’ac­ti­vi­té. Il fau­dra te­nir compte de cette réa­li­té»

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.